Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Sainte-Lucie est un État des Caraïbes, situé entre la Martinique et Saint-Vincent-et-les Grenadines, membre du Commonwealth.

Le pays a été nommé en l’honneur de Lucie de Syracuse.

Du IIe au VIIIe siècle, l’île est peuplée par les indiens Arawaks.

Au IXe siècle, arrivée des indiens Caribes.

Christophe Colomb découvre l’île en 1502 lors de son quatrième voyage.

En 1605, début de la colonisation après de nombreux conflits avec les indiens Caribes.

Du XVIIe au début du XIXe siècle, la France se bat avec l’Angleterre (puis avec la Grande-Bretagne et finalement avec le Royaume-Uni) pour la possession de Sainte-Lucie qui change 14 fois de mains.

En 1814, l’île devient définitivement britannique.

Sainte-Lucie devient un État associé du Commonwealth en 1967.

En 1979, Sainte-Lucie acquiert son indépendance.

Sainte-Lucie est une monarchie parlementaire. En tant que chef d’État, la Reine Elizabeth II est représentée par un Gouverneur général qui agit sur les conseils du Premier ministre et du Cabinet. Après les élections législatives, le chef du parti majoritaire ou le chef d’une coalition de la majorité est habituellement nommé Premier ministre par le Gouverneur général ; le Vice-Premier ministre est nommé par le Gouverneur général.

Sainte-Lucie est une île typique de la chaîne des petites Antilles. L’île étant d’origine volcanique, ses reliefs sont appuyés. Elle est recouverte par une végétation tropicale luxuriante.

Castries est la capitale de Sainte-Lucie. Elle est le centre commercial du pays, et son port est l’un des plus importants des Antilles.

C’est également dans cette ville que la compagnie Colombian Emeralds International fut fondée il y a 40 ans.

Plusieurs de ces îles possèdent des magasins Diamonds International, Tanzanite International, Diamonds International Watch & Design, Colombian Emeralds International, Colombian Emeralds International Watch Boutique. Vous pouvez vous y procurer hors-taxe et à prix réduits des pierres précieuses ou semi-précieuses de grande valeur, de l’or, des perles.

Tamara disait que pour les entrer aux États-Unis, il n’y avait aucun problème avec les douanes.

Quant aux douanes canadiennes ou européennes, je ne sais pas s’il y a la même entente…

Nous sommes également descendus à quai afin de visiter cette ville ! Ça ne faisait pas 20 minutes que je marchais dans ses rues que j’ai dit à Luc : « Ramène-moi au bateau, je vais capoter ! »

Dès la sortie de l’immeuble portuaire, nous sommes assaillis par des vendeurs de tours…

Des officiels à chemise bleue autour du bâtiment, offrant mais non insistant… mais surtout des non-officiels dans les rues avoisinantes.

Et ils te collent après sans te lâcher comme des sangsues en te récitant la liste de leurs prix merveilleux pour une excursion des plus mémorables ! Pour être mémorable, je n’en doute pas !

Le trafic est intense – et comme dans toutes ces îles, les gens conduisent en sens inverse – donc tu ne finis plus de regarder à droite et à gauche, ce qui donne encore plus de temps pour les collants.

Et comme dans toutes ces îles, la chaussée est à l’avenant !

Tu ne peux pas regarder par terre, sinon tu te fais frapper ou parler à deux pouces du nez.

Spectacle de la soirée

The Cat’s Pajamas – Vocal Band
J’ai écouté deux chansons a capella avec bruits divers de la bouche et je suis sortie ! Vraiment pas ma tasse de thé !

Texte
STE LUCIE
WIKIPEDIA STE-LUCIE

Photos
PHOTOS DE STE-LUCIE

L’excursion d’Uparathi