Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Le rayonnement d’Internet permet de créer et d’entretenir des liens avec les organismes à travers le monde.

C’est une porte ouverte pour élaborer avec eux, d’intéressants projets de collaboration, puisque l’espace temps et la distance ne sont plus un problème.

À titre d’exemple citons ce petit conte « Zanké et le VIH-SIDA » que notre Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes a publié et diffusé sur son site. Je l’avoue, nous n’attendions pas autant de retombées autour de la publication de ce conte, qui a trait à la prévention du SIDA.

« Zanké et le VIH-SIDA » a été écrit par des Jeunes de Bamako, dans le cadre de l’Association des Jeunes Maliens pour l’Epanouissement de la Langue Française dans l’Espace Francophone Bamako-Mali.

Nous supportons cette Association dans sa démarche, à partir de Montréal.

Depuis, ce conte a été repris par plusieurs organismes sur leurs sites Internet, ce qui a permis de faire des liens avec plusieurs autres organismes et, en moins d’un mois, de collaborer à la planification et à la mise en marche de projets d’envergure sur la prévention du SIDA et sur l’écoute des Jeunes atteints de cette terrible maladie.

L’Association française ELIASS, composée de jeunes élèves, fonctionnaires du Ministère de la Santé et des Solidarités, en formation à l’Ecole Nationale de la Santé Publique, travaille actuellement à un projet visant au développement d’une approche globale de lutte contre le SIDA, par des actions associant prévention et soins.

Une équipe se rendra à Bamako et à Mopti en janvier et février 2008 pour mettre en place la réalisation de trois actions :

– mener une étude sur les conditions de réussite de la politique de gratuité des ARV au Mali,

– diffuser des référentiels de bonne pratique et des grilles d’auto- évaluation aux professionnels de la Santé maliens, afin de développer une meilleure qualité de prise en charge des malades,

– distribuer des préservatifs aux populations les plus touchées par le SIDA (population carcérale de la prison de Bamako, personnes vivant de la prostitution) par le biais du Samu Social International.

ELIASS se propose de réaliser une quatrième action en diffusant le conte « Zanké et le VIH-SIDA ». Pour en animer le contenu, elle mettra en place des groupes de discussion dans plusieurs écoles de Bamako et de Mopti lors des déplacements de ses membres au Mali.

L’Association avec laquelle nous travaillons à Bamako est déjà très implantée dans les écoles en question. Les deux organismes, en travaillant en collaboration, vont ainsi utiliser leur expertise respective comme levier pour l’action de chacune d’elles vers la réalisation de leurs projets. Nous allons les accompagner dans leur démarche.

Nous avons également un projet à Montréal avec l’hôpital Sainte-Justine, un hôpital pour enfants, en collaboration avec Fréquence VIH. Ici, il est question de faire de l’écoute auprès de Jeunes atteints du SIDA, avec la perspective de bâtir avec eux des contes qui seraient publiés à l’occasion de la Journée Internationale du SIDA, le 1er décembre.

Le conte « Zanké et le VIH-SIDA » a déjà été diffusé à plusieurs reprises à Montréal et dans trois pays africains, à l’occasion de rencontres internationales. Il a suscité beaucoup d’intérêt, ce qui nous laisse entrevoir la perspective d’autres projets futurs.

Notre travail actif avec plusieurs collaborateurs au Québec et dans plusieurs pays de la Francophonie, comme la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Sénégal et le Mali, vise à supporter des initiatives de création de contes, généralement illustrés dans d’autres pays que ceux d’où ils sont issus.

Nous voulons que nos collaborateurs puissent disposer d’un matériel pédagogique proche de leurs cultures locales. Ce matériel composé de livres, créés par les Jeunes eux-mêmes et dont le contenu peut être diffusé sur plusieurs sites Internet, servira à initier d’autres Jeunes -et d’autres qui le sont restés- à l’alphabétisation et à offrir des sujets de discussion sur des valeurs à partager.

Nous comptons également utiliser ce médium pour toucher d’autres sujets comme la santé, la formation technique et l’éducation en général, tout en offrant à ces Jeunes et à leurs animateurs une vitrine qui mettra en valeur leurs Créations Littéraires.

De plus, nous avons des projets avec des organismes panafricains qui partagent notre philosophie. Par exemple avec IPD-AOS qui a développé une bibliothèque virtuelle des élèves – auteurs avec des textes réalisés par des Jeunes du Secondaire au Burkina Faso et qui compte en étendre la diffusion dans plusieurs pays africains.

Nous travaillons déjà sur la perspective d’en faire illustrer les 25 meilleurs, de partager la culture qu’apporte la connaissance de ces contes et aussi de les utiliser comme introduction à la formation ou à la sensibilisation dans divers domaines, toujours en les publiant sous forme de livres qui pourront être imprimés directement dans les pays qui voudront s’en prévaloir.

Voici un autre exemple de collaboration: un projet en gestation de Concours Littéraire avec Omega Ressources Humaines (ORH) dans des écoles secondaires de la CSDM, à Montréal.

Nous allons publier les oeuvres des récipiendaires qui pourraient se mériter un séjour au Sénégal. Les illustrations devraient être réalisées au Sénégal même.

Pour ceux et celles qui habitent la région montréalaise, vous recevrez sous peu une invitation à une soirée africaine, qui se tiendra, le 5 octobre prochain, au Centre Afrika, dans le cadre de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles.

Cette rencontre sera organisée par Omega Ressources Humaines (ORH) et elle aura pour thème: « Passerelles concrètes et réalistes pour offrir un autre regard sur l’Afrique ».

Nous allons y contribuer en présentant, entre autres, une exposition de contes africains illustrés par des Jeunes du Québec et de plusieurs autres pays.

Voilà un retour de vacances fort chargé dont nous vous ferons connaître la suite sur notre site Internet dans notre Bulletin mensuel et dans les Nouvelles fraîches d’Afrique.

Si, de votre côté, vous entrevoyez des formes de collaboration, n’hésitez pas à nous contacter.

Didier Calvet
Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes
Notre site: PROJET JEUNESSE

Le bulletin: DERNIER BULLETIN

Nouvelles fraiches d’Afrique: NOUVELLES

ACLJ CP 25 Succ. Youville, Montréal (Québec), H2P 2V2, Canada