Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

LE PROJET DE SI D’AVENTURES EN AVENTURES EST NÉ D’UNE COMPLICITÉ DE L’ACLJ ET DE FRÉQUENCE VIH

Le but est d’offrir aux jeunes, vivant avec le VIH-Sida, l’occasion de prendre la parole en créant leurs propres histoires. S’inventer une histoire, c’est déjà pouvoir accéder à une forme de résilience, puisque c’est être en mesure de s’extraire de sa réalité quotidienne. Mais c’est surtout confronter la peur de vivre cette réalité. C’est un parcours qu’il est difficile de faire seul. La construction de ces petites parcelles de plaisir que sont les contes, commence par un dialogue avec des personnes de confiance avec lesquelles les jeunes partagent un monde ludique et imaginaire, capable de rejoindre celui que chacun possède en lui-même. C’est l’opportunité que veut offrir l’ACLJ et Fréquence VIH à des enfants touchés par le VIH-Sida. Le 10e Festival littéraire international de Montréal Metropolis bleu a été une occasion de montrer les créations littéraires de quelques-uns de ces jeunes, réalisées chez Les enfants de Béthanie

UN DÉBAT AU QUÉBEC, L’INTERCULTURALISME, L’ACLJ Y TRAVAILLE AU NIVEAU DE LA FRANCOPHONIE

Depuis un an, le Québec se débat avec un questionnement sur la place que l’on doit accorder aux immigrants et aux personnes qui n’ont pas adopté les valeurs et la culture québécoises. Pour nous, le respect mutuel des particularités de chacun est essentiel et la recherche d’actions communes sur une base consensuelle est la seule alternative possible, pour faire progresser des projets de société structurants, dans lesquels chacun aura le sentiment d’apporter sa contribution et se sentira reconnu. Dans le cadre de l’ACLJ, nous avons réussi à établir une confiance basée sur la synergie entre des individus et des organismes issus de cultures, d’ethnies et de pays fort divers. Toutes ces «diversités»bâtissent ensemble un projet, centré d’abord, sur la recherche de la qualité de la langue française comme outil et véhicule de communication et ensuite, sur la mise en valeur des réalisations des jeunes et des moins jeunes, par une distribution de celles-ci, grâce à diverses formules d’édition communautaire, facilement accessibles par internet et par diverses autres formes de diffusion.

ACCOMPAGNER UN GROUPE À DRUMMONDVILLE OU A BAMAKO DANS UNE DÉMARCHE DE CRÉATION LITTÉRAIRE, AUCUNE DIFFÉRENCE

Un groupe d’aînés de l’AQDR de Drummondville, voulaient intervenir dans une école primaire, pour expérimenter un projet de création littéraire avec des enfants de 4e année. Ils souhaitaient recevoir de la formation sur place pour démarrer le projet. Nous leur avons expliqué que si nous accompagnons pas à pas des personnes comme elles dans plusieurs pays africains, nous pouvons le faire avec elles, de la même façon qu’avec celles-là. Le projet est maintenant terminé et les réalisations des jeunes sont absolument magnifiques. Un très grand sentiment de fierté les a envahis. Avec les aînés qui les ont secondés, ils se sont tous dépassés, pour terminer en beauté, un projet qui aura duré six mois.

SI CE N’EST PAS DE L’INTERCULTURALISME, QU’EST-CE QUE C’EST?

Pouvez-vous imaginer vingt-cinq textes de jeunes de Ouagadougou, sélectionnés parmi 400, dans une bibliothèque virtuelle de l’IPD-AOS, tous illustrés par des élèves de l’école primaire de L’Étincelle de Terrebonne, au Québec, accompagnés de fiches pédagogiques réalisées par des étudiants de l’université de Montréal? Maintenant, c’est une belle réalité! Voilà du contenu et des outils pour des jeunes québécois, qui pourront ainsi s’imprégner de la culture du Burkina Faso de même que pour tous les jeunes de la Francophonie qui pourront savourer la rencontre de cultures fort éloignées les unes des autres. Parallèlement à cette immense entreprise et lui apportant d’autres couleurs, une équipe de jeunes de la République Démocratique du Congo, travaille actuellement à illustrer ces mêmes textes. Les histoires seront ainsi disponibles avec, au choix, deux types fort différents d’illustrations.

CONTES HAÏTIENS DANS UNE CABANE À SUCRE

« Se sucrer le bec », une expression québécoise, dans une cabane à sucre, tout en racontant des contes haïtiens, voilà un exemple de plus d’inter culturalisme, vécu par des jeunes et leurs parents d’origine haïtienne. Le tout a été magnifiquement retranscrit par une ainée québécoise « de souche » et illustré par les enfants qui participaient à la « partie de sucre » et par certaines oeuvres d’une artiste caribéenne de réputation internationale. Cet événement mémorable, organisé par le Centre Haïtien d’Action Familiale, prendra la forme d’un CD, disponible sous peu.

LA SCIENCE AU SERVICE DE LA VIE QUOTIDIENNE

Chaque année, des milliers de jeunes québécois participent à des projets de science appliquée. Pourquoi ne pas mettre cet esprit créatif de certains de ces jeunes, au service de la recherche de solutions concrètes à des besoins spécifiques de personnes faisant face à des conditions de vie difficiles, tant au Québec que dans des pays en voie de développement ? L’ACLJ étudie présentement un projet dans ce sens avec une école secondaire de Montréal, fréquentée par un grand nombre de jeunes, issus de communautés culturelles et de pays très divers. Nous avons besoin d’idées, de suggestions, de propositions de vous tous, pour faire de ce projet, le point de départ d’une banque d’idées et de pistes concrètes qui serait disponible grâce à notre édition communautaire accessible à tous. Contactez-nous.

LA RENTRÉE DE SEPTEMBRE DÉJÀ À NOS PORTES

Nous préparons déjà la rentrée, car nous savons que l’année prochaine sera cruciale pour l’expansion de l’ACLJ, grâce à plusieurs organismes qui nous ont approché afin d’élargir le volet de l’édition communautaire pour en faire profiter le mieux possible les pays en voie de développement ainsi que les écoles québécoises. Notre force réside dans la possibilité, grâce à nos multiples collaborateurs dans les pays de la Francophonie, de créer du contenu illustré, riche de sens et imprégné de cultures diverses et qui demeure à la portée des jeunes et des moins jeunes. Chacun des projets représente l’espoir de l’enrichissement de cette banque disponible pour tous. C’est pourquoi, puisque nous tenons à être en mesure de planifier au mieux notre prochaine rentrée, nous vous demandons de nous contacter rapidement, si vous projetez de vous lancer dans l’aventure de créations littéraires avec des jeunes en profitant de notre soutien pédagogique et logistique pour la mise en place de votre projet.

DE NOUVELLES ACQUISITIONS SUR LE SITE

Nous vous invitons à visiter notre site www.projetjeunesse.com qui contient, non seulement le bulletin et les nouvelles fraîches d’Afrique mais aussi, une bibliothèque virtuelle, avec près de 200 titres composés et illustrés par des jeunes de la Francophonie, dont une trentaine, de plusieurs pays africains, diffusés par le biais d’Internet. Nous l’enrichissons, chaque mois, de nouveaux contes sélectionnés parmi les nouveaux projets. Un DVD est maintenant disponible, qui comprend près de 300 oeuvres littéraires illustrées, réalisées grâce à nos collaborateurs, classées par pays, par thèmes, par projets. Certains sont traduits en anglais, en espagnol ou en créole. Une vraie mine pour ceux et celles qui veulent faire partager les différentes cultures aux jeunes francophones. Plusieurs CD par projets sont également disponibles. Consultez le catalogue sur notre site.

Didier Calvet
Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes

SITE

BULLETIN

NOUVELLES FRAÎCHES D’AFRIQUE

Mieux connaître l’ACLJ, entrevue sur You Tube: ENTREVUE

ACLJ
CP 25 Succ. Youville,
Montréal (Québec),
H2P 2V2, Canada