Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Ils sont 14 clowns à faire naître le rire dans huit établissements de Montréal, à semer de la tendresse dans les hôpitaux et CHSLD qu’ils visitent.

Les membres de l’organisme Dr Clown offrent aujourd’hui un service qui est rapidement devenu essentiel après cinq années d’existence.

Dans le documentaire d’une heure Rire aux anges, présenté le mercredi 14 février à 15 et 23 h, la journaliste Sylvie Lauzon raconte qui ils sont et comment ils travaillent.

Être clown ne s’invente pas. Surtout pas lorsque notre mission est de redonner du pouvoir à des êtres humains qui, à l’hôpital, se sentent très souvent diminués :

« Quand l’enfant a le pouvoir sur le clown, il avance, il guérit dans son âme. On ne peut pas dire qu’on guérit son corps, mais on l’aide à guérir son âme souvent meurtrie, fragile, éphémère, et si nous on peut être bien dans l’instant, on remplit notre rôle. »

– Caroline Simonds, fondatrice de Rire Médecin, organisme français duquel s’est inspiré Dr Clown.

Les clowns qui travaillent à Dr Clown ont une formation professionnelle en jeu, en art de la scène ou en cirque et parfois même en psychologie.

De plus, ils ont régulièrement des sessions de « coaching » pour leur donner des trucs sur le métier.

Le grand fondateur demeure l’inoubliable Dr Patch Adams pour qui le rire est essentiel.

Aujourd’hui, il recrute des clowns thérapeutiques qui se rendent dans les pays en guerre, là où le sourire est bien
souvent effacé des visages :

« Je crois que l’art du clown est un moyen de nous rapprocher de l’amour. On peut accrocher davantage tendrement par l’humour quand on est déguisé que sans costume. »

L’un des effets les plus importants du rire, c’est qu’il déclenche la production d’endorphine dans le corps et calme la douleur.

Une étude à Ottawa a démontré qu’après des ateliers sur le rire, les patients en phase terminale demandaient moins de morphine.

Mais ce travail, on s’en doute bien, apporte autant au clown qui l’exerce qu’à l’enfant ou à la personne âgée qui reçoit son sourire.

Cette année, les angéliques clowns de la fondation veilleront au bonheur de 10 000 personnes. Qui peut se vanter d’en faire autant?

Rire aux anges, réalisé par Paul Bourgeault et produit par Swan Productions, est présenté

le mercredi 14 février à 15 et 23 h,
en rappel, dimanche 18 février à 17 h et lundi 19 février à 20 h.

Visitez leur site et participez aux nombreux concours :

CANAL VIE