Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

GRAND-PAPA MILLET

UNE NOUVELLE DE ROSE-NOËLLE JOUGLA

Pour retrouver les pages précédentes, cliquez sur AUTRES TEXTES.

La semaine passée, Papa et Maman ont accepté de me faire prendre des cours de violon. Ils ont promis de ne rien dire « aux Millet ».

Je m’exerce très fort, tous les jours, dans le sous-sol car Papa et Maman ont du mal à endurer le grincement des cordes. Moi, j’entends le do et le ré. Mais pas eux. Ils sont compliqués les adultes. Ils ne comprennent rien.

Maintenant, l’école a recommencée. Je fais mes devoirs en vitesse et je pratique ma gamme. Je sais la jouer maintenant. Mon professeur, Mme Babinska, m’a promis de m’apprendre un morceau pour Noël. Je lui ai expliqué que c’était important pour moi et pour mon Grand-Papa. Elle, elle me comprend. Elle m’a dit que j’étais sensible comme un vrai artiste. Que si je voulais, je réussirai à jouer une pièce complète pour Noël…

Aujourd’hui, c’est le 24 décembre. Cet après-midi, on va chez Grand-Papa et Grand-Maman Millet. Je suis tellement excité que je ne peux même plus pratiquer mon violon. Je ne peux pas manger. J’attends. J’espère. S’il pouvait comprendre combien je l’aime, que je suis un bon petit-fils, que je ne suis pas si méchant que ça….

Ce soir, comme Papa me l’a expliqué pour la millième fois, : On soupe. Tu te couches à 8 heures et on ouvrira les cadeaux demain matin, quand tu te lèveras. « Tu pourrais pas me réveiller à minuit? » « Pas cette année, Dominique, mais quand tu auras dix ans » « Oh! Que c’est loin! J’ai juste huit ans et demi! » « Patience, mon Loup, patience » a rigolé Papa.

Je me suis couché. Les yeux grands ouverts, je m’imaginais devant une foule d’admirateurs qui applaudissaient et criaient « Réveillez-le à minuit – Réveillez-le à minuit ».

Peu à peu les applaudissements ont cessé et j’ai entendu Maman me dire à l’oreille : « Réveille-toi, c’est Noël. Réveille-toi Dominique! » Moi qui voulais rester debout jusqu’à minuit, je m’étais endormi sans m’en apercevoir!

À suivre le 21 mai