Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

LE GOUVERNEMENT DU CANADA

organise une nouvelle défaite

de la Nouvelle-France

Provocation! Humiliation!

Le gouvernement du Canada organise une nouvelle défaite de la Nouvelle-France.

Sous le couvert d’une manipulation politicienne, cette deuxième défaite aura l’allure de grandes célébrations (il faut le faire!) qui reconstitueront la défaite du 13 septembre 1759 qui a conduit à l’occupation de la Nouvelle-France par l’Angleterre.

Commémorer, célébrer, reconstituer, peu importe le mot, l’objectif et l’effet sont et seront les mêmes : rappeler aux francophones d’Amérique qu’ils ont été défaits, qu’ils ont perdu, comme nous le rappelle allègrement et si souvent le Canada anglais.

Impératif français dénonce les intentions machiavéliques du gouvernement canadien et exige de celui-ci que ces « célébrations » soient annulées.

Aucune nation dans le monde digne de ce nom n’accepterait que l’on célèbre sa défaite, de surcroît en organisant de grandes célébrations, en reconstituant sa défaite et en faisant un attrait touristique majeur auquel le monde entier sera invité!

À votre clavier!

Écrivez votre colère à la Commission des champs de bataille nationaux (COURRIEL) et à vos députés fédéral et québécois dont vous trouverez les adresses électroniques à :

DÉPUTÉS – PROVINCIAL

DÉPUTÉS – FÉDÉRAL

Source:
Impératif français
Recherche et communications
IMPÉRATIF FRANÇAIS

Autre version suite à un courriel que j’ai envoyé à la Commission des champs de bataille nationaux:

Bonjour Madame Turgeon,

En réponse à votre propos, la Commission des champs de bataille nationaux tient à vous préciser que les activités planifiées consistent à rappeler les batailles historiques de Québec qui se sont déroulées sur son territoire, c’est-à-dire la bataille des plaines d’Abraham (remportée en 1759 par les Britanniques), ainsi que celle de Sainte-Foy (remportée en 1760 par les Français). Il va de soi que nous n’entendons pas « fêter » ces événements tragiques, mais plutôt les souligner afin de mieux faire comprendre cette page marquante de notre histoire collective.

La Commission, dont le mandat est de conserver et de mettre en valeur le site des fameuses batailles historiques de Québec, collaborera avec d’autres organismes pour rappeler avec le plus d’exactitude possible les faits qui se sont déroulés il y a 250 ans. Ce type d’activité se fait à d’autres endroits dans le monde pour des événements ayant aussi marqué les populations.

Les faits seront relatés, soyez-en assurés, avec justesse, sérieux et rigueur. Elles permettront à plusieurs d’en apprendre sur la guerre de Sept Ans, sur le contexte des batailles et leurs enjeux, sur des faits historiques véridiques, sur la vie du soldat à cette époque, tant français, britannique, canadien qu’Amérindien, etc.

Pour ce faire, diverses activités seront au programme tout au long de l’année, sur le parc et dans la région de Québec : exposition La prise de Québec, 1759-1760 au Musée national des beaux-arts du Québec, colloque sur la guerre de Sept Ans à la Chapelle du musée de l’Amérique française (en collaboration avec la Société généalogique canadienne-française et le Musée de la civilisation), dévoilement de monuments à la mémoire des soldats et des alliances amérindiennes, lancement du livre sur les soldats français, démonstrations de batailles en rangée et campements de 2000 à 3000 reconstituteurs historiques (bénévoles) venant du Québec et d’ailleurs, etc.

La Commission est l’instigatrice des activités qui auront lieu sur le parc des Champs-de-Bataille, mais plusieurs organismes regroupant des municipalités, des sociétés d’histoire, des musées et des lieux historiques de la région tiendront également des activités sur leur site ou sur le parc, à leur convenance.

Ce sera une occasion unique d’approfondir nos connaissances sur ce qui s’est passé. Il serait malheureux de faire comme si ces évènements historiques n’avaient pas eu lieu et d’oublier les épreuves et le courage des habitants de la ville et des combattants.

Je vous invite à visiter notre site Internet au LES PLAINES D’ABRAHAM pour les détails de la programmation. Je vous souhaite une bonne journée.

Joanne Laurin
Agente de communication
Commission des champs de bataille nationaux

…..

Personnellement, je n’assisterai à aucune de ces cérémonies servant à souligner le 100e ANNIVERSAIRE de cet événement !
Si le peuple québécois n’avait pas eu la tête aussi dure, à cette époque-là, nous parlerions tous l’anglais, serions tous protestants et notre culture aurait foutu le camp !

C’est peut-être un magnifique parc aujourd’hui , mais il représente ce qu’il fut, comme décrit d’ailleurs sur le site même des Plaines d’Abraham :

Lieu d’affrontement des Empires français et anglais en quête d’hégémonie, le parc fût le théâtre de luttes dont l’issue, la Conquête de 1759, a changé le sort de l’Amérique.

Donc, je vais rester chez moi !

Louise