Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Bois-Francs – Comme tout le monde, je suis resté bouche bée devant les résultats de l’élection de lundi autour de la ville de Québec. Comment comprendre ce qui s’est passé dans la tête de ces électeurs ? Et puis, est-ce vraiment un mystère ?

À prime abord, on constate que la ceinture bleue entoure Québec et recoupe presque intégralement le territoire blanc. Celui dans lequel l’ADQ a connu le succès au cours de la dernière élection provinciale.

La couronne sud de Québec s’étend du pays d’Aurore à celui de Beaumont, en passant par Sainte-Croix. Territoire agricole mur à mur, ce fut jadis un jardin fertile pour les créditistes. Rappelons-nous que Fabien Roy représenta la Beauce pendant plusieurs années à la Chambre des communes, puis à l’Assemblée nationale. J’oublie bien d’autres personnages folkloriques qui faisaient sérieusement rire.

Puis dans la couronne nord, Portneuf vient d’élire l’olibrius André Arthur. Arthur qui, notons-le, rejoint ainsi au panthéon des myrmidons, le suave Jean Lapierre connu lui aussi pour son franc parler. Et ses bourdes. Finalement, Arthur est porté au pouvoir par plus de 7 000 voix sur son plus proche opposant, ce qui n’est pas rien. Élu sans programme ni organisation, les gens ont voté sur la promesse de coups de gueule bien sentis, rien d’autre. Après la mairesse Boucher, élue dans les mêmes conditions, ça devient une habitude… Comme au temps des Nordiques : Le meilleur est à venir!

Il est vrai que selon l’angle sous lequel on observe une image, un objet ou un événement, notre perception peut changer. La question qui se pose serait la suivante : comment rapprocher la vraie image de l’objet tel qu’il est perçu ? Par un effet d’anamorphose peut-être, deux images se présentent simultanément à notre esprit.

Certains croient qu’il s’agit d’un mouvement de fond. Un changement qui renverse le courant jet qui, depuis plusieurs années, permettait d’observer en milieu francophone l’évolution constante de l’opinion en faveur de la souveraineté du Québec.

D’autres pensent au contraire qu’il s’agit d’un réflexe conjoncturel. Ainsi, les Québécois voulant s’assurer que les libéraux soient vraiment éliminés, ont voté pour un parti qui est en mesure de les remplacer à la tête du gouvernement. Et comme Stephen Harper est avenant, semble honnête, » etc. » comme dit l’ineffable Lauzon, ben ils ont voté bleu.

On pourrait en ajouter à la longue liste des hypothèses. Cependant, par définition, les hypothèses sont hypothétiques, et on en a pour des lunes à sonder les cœurs et les reins de nos Québécois dont le bleu a sensiblement pâli.

Je sais, les comparaisons sont boiteuses. Mais en considérant ce phénomène récent je ne peux m’empêcher de penser au choc que l’on ressent, lorsqu’on pénètre dans ce que l’on appelle chez nos voisins la » Bible Belt « . Nous n’avons pas de » Bible Belt » ici. Notre culture et nos traditions religieuses sont autres. Mais nous avons maintenant notre équivalent.

Si certains enfants du Québec ont été marqués par Passe-Partout, d’autres l’auront été plutôt par Arthur Laroche. Avec son Roi Arthur s’apprêtant à proférer ses prochaines insanités à la Chambre des communes, notre » Bible Belt » à nous a trouvé son nom : la » Flintstone Belt « .

GILLES THÉBERGE