Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

L’âne et le crocodile

C’est l’histoire d’un âne et d’un crocodile qui ont chacun un problème. L’âne hésite à aider le crocodile car il sait qu’il est rusé. Il a bien raison car lorsque le crocodile est sauvé il veut manger l’âne.

Il était une fois un âne et un crocodile.

Un jour d’hivernage, l’âne flânait au bord du fleuve qui était presque à sec. À sa grande surprise, Il rencontre un crocodile.

Il lui demande :

– Qu’est-ce que tu fais là, mon ami ?

Le crocodile lui dit :

– Mon ami, je m’ébattais dans le fleuve quand l’eau est devenue de plus en plus rare et maintenant, je suis là, seul et ne peux en sortir.

L’âne lui dit :

– Si, nous, les animaux d’aujourd’hui, nous n’étions pas ingrats, moi je pourrais bien te prendre et te porter au grand fleuve, mais si je fais cela, tu ne voudras pas me laisser partir.

Le crocodile le supplie et l’assure :

– Je ne te mangerai pas, mon ami, je te le jure.

Alors, l’âne le prend sur son dos et va le déposer dans le fleuve.

Arrivé au fleuve, le crocodile plante ses crocs dans la cuisse de l’âne et lui dit :

– Mon ami, tu ne vas me laisser comme cela avec la faim ! Donne-moi ta cuisse pour apaiser ma faim.

L’âne lui dit :

– J’avais bien parlé quand je disais que les animaux d’aujourd’hui sont des ingrats. C’est la vérité !

Et nos deux compères se disputent et se débattent dans l’eau.

Le bœuf arrive et leur demande de sortir de l’eau. Mais on ne l’écoute point. Alors, il s’en va.

Peu de temps après, arrive le lièvre.

Il leur dit :

– Mes amis, il n’est pas bon de se bagarrer dans l’eau. Sortez d’ici ! Expliquez-moi ce qui se passe.

Aussitôt, ils sortent de l’eau et l’âne explique la cause de cette bagarre.

Le lièvre, bien rusé veut défendre l’âne.

Il lui dit :

– Mon ami, cesse de mentir ! Comment, toi, un si petit animal, tu peux prendre un énorme crocodile sur ton dos ? Allons, cesse de mentir !

L’âne affirme que c’était la vérité. Le lièvre leur demande alors de refaire ce qu’ils avaient fait.

Le crocodile monte sur le dos de l’âne et va le déposer là où il était couché.

Le lièvre dit :

– Mon ami le crocodile, désormais tu ne seras plus ingrat. Reste dans cette rivière.

Et il dit à l’âne :

Toi, désormais, ne sois pas aussi stupide ! Si tu ne sais pas courir, alors reste là. Moi, je pars !

Quand l’âne fut hors de portée du crocodile, il dit au lièvre :

– Mon ami, je suis pauvre. Je ne sais pas quoi te donner en récompense si ce n’est mes deux oreilles.

Alors l’âne coupa ses oreilles et les colla sur la tête du lièvre.

Et c’est ainsi que le lièvre a, depuis, de longues oreilles !

Si tu lis cette histoire tu apprendras qu’il est bien d’être généreux et reconnaissant et que la ruse est un mauvais comportement.

Réalisé dans le cadre des activités de la bibliothèque du Centre Culturel Catholique de Korhogo en Côte d’Ivoire, « Le monde à notre porte » par Karama Adama, 13 ans, pour le texte, par Mafri Bamba, pour les illustrations et l’animatrice : Nicole Vial avec la collaboration de l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes

Contes présentés chez Planète Québec :

Le Chagrin d’Abdoulaye
La fête de la Tabaski
Le roi du village et son berger
Le lapin de la Lune
Mise en épreuve du lapin
Zanké et le VIH-SIDA
On m’a pris pour un voleur
Le règne du margouillat
L’âne et le crocodile

Pour voir ce conte illustré :
Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes Projet «Les Jeunes s’approprient leur littérature»

Didier Calvet
Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes
PROJET JEUNESSE