Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

LE LAPIN DE LA LUNE
Texte – enfants du Congo
Illustrations – enfants du Québec

Il y avait une fois, il y a très longtemps, un singe, un lapin et un renard qui vivaient ensemble en grande amitié. Le jour ils prenaient leurs ébats dans la montagne. Le soir ils rentraient dans la forêt. Plusieurs années s’écoulèrent ainsi.

Le seigneur du ciel en entendit parler et voulut s’assurer de la véracité du fait. Il prit la forme d’un vieillard errant et s’en vint jusqu’à eux.

«J’ai voyagé par monts et par vaux. Je suis à bout de forces. Me donneriez-vous quelque chose à manger? » dit-il en posant son bâton et en s’étendant pour se reposer.

Aussitôt, le singe alla cueillir des fruits qu’il lui présenta. Le renard fouilla dans la nasse de la rivière, lui apporta des poissons.

Quant au lapin, il eut beau parcourir les champs en tous sens, ses recherches demeurèrent vaines et il revint sans rien.

Alors le singe et renard se moquèrent de lui: « Tu n’es vraiment bon à rien! ».

Le petit lapin fut si découragé qu’il lui vint cette dernière idée: il demanda au singe de ramasser des broussailles et au renard d’y mettre le feu. Ce qu’ils firent.

Alors, le petit lapin dit au vieillard: « Mangez-moi, je vous prie ». Et, se jetant dans le feu, il s’offrit en holocauste.

Devant ce spectacle de sacrifice du petit lapin, le pèlerin eut le coeur percé et pleura à chaude larmes puis il dit en frappant le sol: « Chacun de vous mérite des éloges de générosité et de gratitude et il n’y a ni vainqueur ni vaincu. Mais la preuve d’amour du petit lapin est exceptionnelle ».

Ainsi, lui rendant sa forme première de joli lapin blanc, il emporta le petit cadavre au ciel et l’ensevelit dans le palais de la Lune.

Ce conte, imaginé par de jeunes congolais (Afrique), nous montre jusqu’où peut aller la générosité dans ces pays qui ont connu tant d’adversité.

C’est une belle introduction pour discuter avec des jeunes occidentaux de valeurs si importantes dans ces pays meurtris, l’amitié, l’entraide, la solidarité, la générosité.

Réalisé dans le cadre d’activités de créations littéraires organisées au Congo sous la direction de Justin Lukomba et illustré par des enfants du Québec, avec la collaboration de l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes.

La version livre avec illustrations est disponible :

COURRIEL ACLJ

Contes présentés chez Planète Québec :

Le Chagrin d’Abdoulaye
La fête de la Tabaski
Le roi du village et son berger
Le lapin de la Lune

Ce conte, réalisé par des jeunes de pays africains, fait partie d’un projet initié par l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes qui est implantée au Québec.

L’ACLJ met en valeur les réalisations de ces jeunes en fabriquant du matériel d’exposition et en publiant des livres.

Ce partage de valeurs, de cultures véhiculées par ces contes venus de plusieurs pays francophones nous enrichit tous.

Afin de réduire les coûts de distribution de ces livres, ils sont directement imprimés dans les pays en développement participants: Mali, Congo, Bénin, Sénégal, grâce au support financier prodigué par quelques généreux donateurs.

Votre collaboration permettrait de faire encore davantage. Avec un envoi de 20$, vous pourrez offrir ainsi une collection d’une douzaine de livres qui permettra à plus d’une cinquantaine de jeunes de profiter de votre générosité.

Source :

Didier Calvet
Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes Projet «Les Aînés à l’écoute des Jeunes»

PROJET JEUNESSE