Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->


LUC, KIWI, FLOYD ET MOI (4)
Pour lire les pages précédentes, cliquez sur AUTRES TEXTES plus bas

Nous nous réveillons très tôt, allons déjeuner au restaurant du Flying G.

Lorsque nous sortons, il pleut à verse.

Nous prenons la route. À peine sortis du « truck stop », je réalise que j’ai laissé les cartes routières sur la banquette du resto…. J’ai vraiment plus la tête toute à moi !!!!

On fait demi-tour, avec la roulotte, et comme on freine en tournant pour entrer dans le stationnement, le camion décide de continuer tout droit…

Un camion-remorque se prépare à sortir.

Quand il nous voit ainsi venir avec les roues vers la droite mais directement sur lui, il freine et s’arrête, notre camion se décide enfin à tourner et nous passons à côté du camion-remorque….

J’ai le coeur en bouillie et Luc a les yeux comme des trente sous !!!

Je retourne en courant dans le resto. La dame qui nous a servis a trouvé les cartes et les a mises de côté sachant bien que nous ne serions pas long à revenir….

Re-départ en espérant que tout ira bien car ça commence mal en mosus…

Nous « naviguons » sur notre petite route 9. Tout est normal, pas de trafic dense. Nous visitons la Caroline du Sud profonde.

Il ne pleut plus vers l’heure du dîner alors la conduite est plus facile.

Champs de coton, champs d’arachides, maisons préfabriquées, petits villages aux noms sudistes: Chesterfield, Cheraw, Lancaster, Chester.

Grâce à notre livre sur les campings de la Caroline que nous nous sommes procuré au CAA, nous apprenons qu’il y a un camping à Chester, le Chester State Park. Nous décidons que nous camperons ici. On trouve le camping. Personne à l’entrée…
On avance et nous voyons un groupe de jeunes dans la vingtaine qui montent des tentes sur le bord du lac; puis un couple qui s’affaire autour de leur roulotte.

Nous descendons et leur envoyons la main. Ils viennent vers nous et nous apprennent QU’ILS PARTENT….. Bateau, nous sommes à 150 milles du bord de mer….

Le monsieur nous montre les immenses pins secs qui ornent le site… et nous dit que si de gros vents frappent ici, ces pins peuvent casser de la tête et tomber comme des pieux…. Ils avertissent les jeunes qui haussent les épaules.

Nous, au point où nous en sommes….

Nous faisons une pause, Kiwi vérifie s’il n’y aurait pas de petits animaux intéressants dans le coin et nous repartons…

Arrivés à Spartanburg – le rond au bout du petit tracé vert – nous sommes à 200 milles du bord de mer et nous décidons que ça va faire… Si l’ouragan frappe ici, bien c’est que nous sommes dûs pour nous faire venter, un point c’est tout…

Vérification du livret – CROFT STATE PARK – Moi je veux camper ici, je suis comme un ane qui décide de ne plus avancer…

On trouve le camping…. c’est MAGNIFIQUE!!!
Voici l’adresse internet des parcs de la Caroline du Sud – vous demandez CROFT et vous aurez tous les détails
http://www.southcarolinaparks.com

Vous lisez l’anglais? Voici la description du parc.

» Once part of a World War II Army training camp, Croft today is a popular park for area residents as well as out-of-state visitors. The adventurous park visitor may visit several cemeteries from early settlers, or numerous remnant Army structures. Its rolling terrain of 7,054 acres includes a wide variety of facilities. The park has 21 1/2 miles of equestrian trails, a stable and show ring. Horse shows are held regularly by a local equestrian club. The sheer size of the park provides an extremely large variety of habitats for deer, wild turkey and many other species.

A boat ramp provides access to the park lake for privately owned boats (only electric trolling motors allowed). »

Des sites d’une grande propreté, bien gérés par les gardiens.
D’ailleurs, tous les STATE PARKS sont extraordinaires !

E N F I N !!!

Kiwi après cette autre journée dans sa maisonnette ne désire qu’une chose… se cacher quelque part dans la roulotte pour qu’on ne la retrouve plus…

Nous réservons pour mercredi et jeudi soirs. Nous espérons que vendredi tout sera terminé et que nous pourrons retourner à Myrtle Beach pour finalement commencer 2 semaines de vacances bien méritées…

La suite ……. 5