Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Suite à la lecture de la revue Camping-Caravaning d’octobre 99,
dans la chronique PAROLE DU CAMPEUR,
lettre de Mme Ghislaine Doré à Messieurs Tremblay et Laurendeau
concernant les animaux sur les terrains de camping et dans les parcs.

Cette lettre m’a fait repenser à une aventure qui m’est arrivée au retour de Myrtle Beach (Luc, Kiwi, Floyd et moi).

Je ne vous avais pas raconté cette histoire parce que trop d’aventures, c’est comme pas assez…

Lisant donc cette lettre de Madame Doré, j’ai décidé de vous parler de notre dernière soirée de retour.

La seule que nous ayons passée dans un motel.

J’ai réalisé que, pour tout le monde, Québécois ou Américains, un « pet » équivaut à un CHIEN!!! Ils devraient donc dire « NO DOG » plutôt que « NO PET ».

Je ne connais pas de voyageurs qui transportent avec eux leur perruche ou leur tarentule…

Toujours est-il qu’à Pine Grove, Pennsylvania, nous prenons un motel – le COLONY LODGE.

La dame me demande si j’ai un « pet », je lui dis, dans ma grande naïveté pour ne pas dire insignifiance: « Oui, j’ai un chat avec sa litière et il est dégriffé; donc, il ne fera aucun dommage ».

Elle veut me charger 5 $ de plus – pour un motel très très moyen à 68 $US soit 90 $CAN. Je lui dis qu’elle exagère vu que mon « CAT » a toutes les qualités précitées et que, de plus, il ne « jappe » pas.

Elle accepte donc et nous alloue la chambre 117. Parfait et merci beaucoup pour votre amabilité!!!

Je retourne au camion et nous longeons le motel – 100 – 101 – 102, etc., ça s’arrête à 116… Ben wéon!!!
On voit une petite descente qui mène à l’arrière… Gloup! On descend…

Première porte – une mini-van est stationnée (du type fermée à l’arrière) et 4 ou 5 mexicains rigolent.

Pas d’autres « guests ».

Je n’ai rien contre les Mexicains; mais à l’arrière de ce motel, C’EST LA FORÊT.

La chambre 117 se trouve à l’autre bout de la filée.

REGLOUP!!!!

Alors, je dis tout haut: « Mais c’est quoi l’idée de nous mettre ici quand il y a de la place à l’avant??? »

Je prends Kiwi et j’ouvre la porte de notre « château de nuit ».

Grande chambre – lit king, vieux meubles, étraaaaange odeur!!!

Kiwi saute en bas de mes bras et devient hystérique – elle court le « poil drette su’l’dos » d’un bord à l’autre…

On nous a assigné une « pet room ».

Autrement dit, une chambre minable où tous les CHIENS non promenés ont fait leur petit pipi… sur le tapis!

Je dis à Luc: « Je ne veux pas rester ici! »

Luc me répond: « Qu’est-ce que tu avais à dire qu’on avait un CHAT… Faut toujours que tu contes ta vie!!! »

Ben… si je ne la contais pas, vous ne la liriez pas, hein… c’est l’envers de la médaille!!!!

Pas question de le faire déménager…

Un peu plus tard, le motel se remplit en avant comme en arrière.

On a placé notre camion – collé sur une colonne – personne ne peut l’ouvrir.

Les couvertures ont des trous de cigarettes.

Je n’ai pas examiné le matelas mais j’ai couché tout habillée des bas au chandail jusqu’au cou…

Kiwi a fini par se calmer et coucher avec nous sur l’édredon…

OH QUELLE NUIT!!!!

Donc, mesdames et messieurs, si vous amenez votre CHIEN avec vous, pourriez-vous vous en occuper convenablement!!!

Quant à moi… de « pet » je n’en ai point…