Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Un autobus nous transporte donc de l’aéroport à notre hôtel Club Marival, Nuovo Vallarta. C’est absolument magnifique !

Mais comme toujours, il faut faire la ligne pour recevoir notre bracelet-passeport-pour-la-belle-vie, notre clé et tous les renseignements nécessaires.

Les deux Loulou suent à grosses gouttes. Dieu merci ! les organisateurs ont pensé à nous donner une petite boisson locale rafraîchissante car, tous les immeubles sont à aire ouverte (sauf les chambres!!!).

Nous sommes parmi les chanceux qui peuvent avoir leur chambre immédiatement. AHHHH ! Vite un tit-porteur pour amener les bagages à la chambre afin que l’on puisse ENFIN nous habiller convenablement pour la circonstance.

Comme il est 14h00, nous partons à la recherche de boustifaille pour remplir le creux dans notre estomac. Et que trouvons-nous ? Un buffet rempli de délicieuse nourriture. De quoi nourrir un ogre….

Après s’être bien restaurées, nous partons à la découverte de notre petit paradis terrestre. Voici donc une vue des airs du site.

Nous habiterons donc dans un merveilleux complexe hôtelier ayant l’ambiance d’un village méditerranéen.

Avec ses 504 chambres et suites, ses quatre piscines extérieures, ses boutiques, son centre d’animation, ses quatre terrains de tennis éclairés, son centre de conditionnement physique, sa salle de billard, sa salle de spectacles, son Mini-Club, ses quatre restaurants, ses sept bars et sa discothèque, on peut dire, sans se tromper, qu’il y a de quoi s’amuser ici et ne manquer de rien. De plus, l’eau est purifiée dans tout l’hôtel ; donc, rien à craindre si on boit de l’eau des robinets. Extraordinaire !!! Loin de moi la Tourista !!

Et TOUT est inclus dans le prix de départ même les boissons locales. Et certains ont sûrement absorbé mon quota et celui de Louise……
Pas besoin de savoir l’espagnol pour venir ici…. Il y a du personnel qui parle le français (comme Chantal qui a été si gentille avec moi !), l’anglais et bien entendu l’espagnol. De plus, Daniel Pagé, le représentant d’Air Transat prend vraiment soin de nous tous.

Tout ceci a peut-être l’air d’une publicité pour le Club Marival, mais c’est ici que je suis venue et je ne peux pas vous parler des autres hôtels malheureusement )))) Comme j’ai payé mon voyage avec mes petites économies, si je n’avais pas aimé ça, vous pouvez être certains que vous l’auriez su et eux aussi !!!
Voici l’adresse internet que j’ai trouvée si vous désirez jeter un coup d’oeil
http://www.clubmarival.com
Nous logeons donc dans la nouvelle partie qui se trouve complètement à gauche de l’image.

Après avoir tout découvert, nous décidons d’aller à la plage…


Et, qu’arrivera-t-il à Loulou sur cette plage????

Vous le saurez la prochaine fois… mais je peux vous dire que j’ai eu l’air fin, une chance que j’ai pas peur du ridicule……

Tiens, je vais vous présenter Mamie-Loulou avant de vous quitter… Notre chambre se situe au 4e étage de l’édifice que vous voyez…