Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Suivant les conseils de Daniel Pagé, notre représentant d’A.T., nous avons choisi parmi une foule d’excursions le « TROPICAL TOUR ». Il s’agit de découvrir le tout Puerto Vallarta en partant du nord jusqu’au sud.
Donc, de Nuevo Vallarta à Mismaloya.

Il s’agit d’une excursion d’une journée, soit de 9h00 à 5h00, dîner dans un restaurant typique, visite à pied du centre et du vieux Puerto Vallarta et toute la côte en autobus air climatisé. 30 $ Can. dîner non inclus.

Comme je suis très fatiguée, je n’ai fait que dormir, lire sous les palapas, manger et re-dormir.

Louise décide donc que nous irons faire cette excursion le mercredi… Ah non ! pas déjà sur le GO! On a le choix: ce mercredi ou celui de la semaine suivante… Si on veut voir quelque chose et y retourner par nous-mêmes, aussi bien le faire le premier mercredi… Donc, rendez-vous pris…

D’ici là, je peux toujours rabattre mon sombrero et faire la siesta !!!

Mais la siesta est de courte durée ; au Mexique, la plage appartient au peuple et n’est pas privée comme le terrain de l’hôtel. Des marchands ambulants viennent nous solliciter pour acheter des t-shirts fantaisistes, des colliers, des poupées, des nappes, des robes de plage, des paréos.

Comparativement à d’autres îles des Caraïbes, le peuple mexicain est un peuple souriant, doux ; juste avec un sourire et un » no gracias », le monsieur ou la dame s’éloigne. Mais c’est aussi du monde PATIENT !!!! À chaque fois qu’il repasse, il attire notre attention…. Si tu désires regarder, il s’approche et te montre gentiment sa marchandise… et là le spectacle commence. Si on achète sans marchander, on se fait avoir sur toute la ligne….

Tout ce que j’ai acheté sur la plage à la moitié du prix demandé au départ et marchandé avec force d’enthousiasme, je l’ai retrouvé en ville quelques pesos moins cher… )))) Mais, ils travaillent tellement fort pour te le vendre que ça vaut la peine, juste pour le plaisir.

On peut marchander au Marché aux Puces de P.V. et auprès des marchands ambulants. Oubliez ça dans les magasins. Vous perdrez votre temps.

Ce qu’on achète au Mexique : de l’argent (argenterie), de la poterie (plus le travail est raffiné, plus on paie ; ça dépend si on veut le garder comme objet de collection ou juste comme souvenir, de la Tequila, du cuir. À P.V., il y a un Planet Hollywood et un Hard Rock Cafe. N’achetez surtout pas sur la plage de ces chandails pour vos connaisseurs d’enfants, ils sont faux. Moi, j’ai acheté les originaux avec les sacs officiels ; de toute façon le tissu est vraiment supérieur avec les vrais.

FIOU !!!! FAIT TOUJOURS AUSSI CHAUD !!!! TEQUILA SUNRISE, PER FAVOR SENIOR !!