Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

18 août 1975 – 31 mai 2006

Après avoir traversé toutes les phases d’un cancer et tous les traitements disponibles; après avoir vécu pleinement trois ans et quatre mois alors qu’on ne lui donnait que six mois à vivre, notre belle-fille Sophie s’est envolée vers des cieux plus cléments.

Sa détermination, son courage, sa fierté, lui ont permis de voir grandir son petit garçon, Marc-Antoine, jusqu’à ses presque six ans.

Elle fut accompagnée pendant tous ces pénibles mois par son mari Philippe, notre fils. Pas un seul jour ils n’ont baissé les bras, malgré des heures bien difficiles.

Les grands-parents Ducharme et Pelletier n’ont pas compté les heures non plus pour alléger leur tâche. Dans toute cette tourmente, que nous soyons tous si près les uns des autres fut une bénédiction.

Sophie Ducharme laisse dans le deuil Philippe Pelletier et Marc-Antoine Pelletier, ses parents Réjeanne Richard et Philippe Ducharme, ses beaux-parents Louise Turgeon et Luc Pelletier, son frère Marc Ducharme, sa belle-soeur Catherine Alarie, son filleul Vincent et une petite nièce née le 30 mai, Florianne, plusieurs tantes, oncles, cousines et cousins, ainsi que les membres de la famille Pelletier-Lareau.

Elle fut soutenue par de nombreuses amies qu’il serait trop long de nommer ici ! Un grand merci à vous toutes !

Elle quitte également ses compagnes et compagnons de travail du CLSC Joliette, où elle était infirmière bachelière, et qui lui ont procuré beaucoup de confort lui permettant de demeurer à la maison le plus longtemps possible, ainsi que celui du Centre hospitalier régional de Lanaudière, où elle a œuvré en début de carrière.

Nous désirons remercier sincèrement toute l’équipe d’oncologie et de pneumologie de l’Hôpital Notre-Dame, plus particulièrement le Dr Ferraro et le Dr Charpentier – ils auront tout tenté pour sauver la vie de Sophie et la prolonger dans la dignité – et le Dr Fortier ainsi que toute l’équipe des Soins palliatifs de Joliette.

Un merci tout particulier à Jean-Pierre Sansregret, ex-entraîneur en ski de fond de l’équipe Défi-Multisports pendant toute l’adolescence de Philippe et Sophie. Quand il a appris la maladie de Sophie, Jean-Pierre a remis son chapeau d’entraîneur pour son plus difficile entraînement à vie. Il a parfaitement rempli son mandat.

Sophie nous a quittés sereinement, courageusement, en ayant le sentiment que ses trente années de vie avaient été bien remplies et qu’elle nous laissait en héritage un petit garçon adorable.

<centerJe te connaissais depuis tes 12 ans
je t'aimais comme ma propre fille
nous avons eu nos hauts et nos bas
mais j'ai vécu grâce à toi
des moments inoubliables
je t'aime Sophie
et ne crains pas
Marc-Antoine se souviendra de toi
j'y veillerai