Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

« Livre électronique, eBook, ePaper… Il me semble, affirme Serge Loubier, vice-président de Marquis Imprimeur inc., membre du Groupe Scabrini, qu’on annonce la mort du livre en papier depuis plus de vingt ans… Et pourtant, jamais il ne s’est publié autant de livres, au Québec, dans une seule année !

Toutefois, ajoute-t-il aussitôt, si l’on peut avec raison se féliciter de la vitalité de nos maisons d’édition, il ne faut surtout pas perdre de vue les dommages très réels que cette grande vitalité peut, bien involontairement, faire subir à nos forêts et à l’environnement en général… »

L’édition, malgré certains grands succès hautement médiatisés, demeure un domaine où les profits ne sont pas souvent au rendez-vous.

Dans l’édition d’un livre – à gros, à moyen et même à petit tirage –, chaque dollar doit être dépensé prudemment.

D’ailleurs, même si de plus en plus de lecteurs, préoccupés par l’état de la planète, souhaitent voir les éditeurs faire le saut vers des pratiques plus « vertes », la plupart de ces derniers sont frileux à l’idée d’engager des sommes additionnelles pour passer au papier recyclé pour l’impression de leurs livres.

Depuis janvier 2006, Marquis Imprimeur, membre de Groupe Scabrini, offre du papier recyclé sur toutes ses presses.

« Pas du un peu recyclé, souligne Serge Loubier, pas du recyclé à moitié. Non, du véritable papier recyclé 100 % postconsommation : la nouvelle gamme Silva. »

Mais, lorsqu’on est le pionnier de l’impression de livres au Canada, pourquoi s’arrêter là ? Et Serge Loubier d’annoncer :

« Voilà pourquoi que, dès février 2007, grâce à une entente intervenue entre Groupe Cascade Papiers Fins, Spicers Papers et Marquis Imprimeur, cette dernière devient la première imprimerie à offrir à sa clientèle le papier recyclé au même prix que les papiers fins d’édition traditionnels.
C’est l’OPÉRATION LIVREVert, une véritable révolution dans la façon dont on imprimera dorénavant des livres. »

Et il ajoute : « Les éditeurs n’auront plus maintenant à investir des sommes importantes pour prendre le virage écologique. L’OPÉRATION LIVREVert de Marquis Imprimeur signifie que, dans quelques mois seulement, la majorité des livres édités au Québec pourraient être imprimés sur papier de qualité, recyclé à 100 % ! Une première au Canada ! »

Une première au Canada qui nous fait nous demander : qui d’autre que des Québécois auraient pu relever un tel défi et s’engager aussi courageusement ?

La gamme de papiers Silva :

100 % recyclé ;
contient 100 % de fibres postconsommation ;
est certifié Éco-Logo et Procédé sans chlore ;
est certifié FSC Recyclé sur demande de fabrication
spéciale seulement ;
est fabriqué à partir d’énergie biogaz.

L’utilisation de chaque tonne de papier de la gamme Silva substituée au papier vierge :

sauve l’équivalent de 17 arbres matures ;
évite la production de déchets solides de 490 kg ;
réduit la quantité d’eau utilisée de 46 352 litres ;
réduit les matières en suspension dans l’eau de 3,1 kg ;
réduit les émissions atmosphériques de 1 076 kg ;
réduit la consommation de gaz naturel de 70 m3 grâce à
l’utilisation du biogaz.

Grâce à son Éco-calculateur, CASCADE vous permet de voir rapidement l’impact qu’a sur l’environnement le choix d’un papier recyclé. Cliquez sur le lien suivant :

ÉCOLOGIQUE DE NATURE

Source :
Communications Jo Ann Champagne

Et pourquoi n’utiliserions-nous pas du papier entièrement recyclé dans beaucoup d’autres domaines de notre vie courante ???