Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

PRIX CITRON ET COCO 2006

C’est à l’occasion de la Francofête, de la Journée internationale de la Francophonie et de la Semaine d’actions contre le racisme qu’Impératif français a divulgué les noms des lauréats 2005-2006 de ses célèbres prix Citron et Coco décernés annuellement. Les lauréats de l’édition 2005-2006 dans les catégories suivantes sont :

PRIX COCO 2005-2006

Volet international

Au maire de Tokyo, M. Shintaro Ishihara, pour ses propos haineux à l’endroit de la langue française : « La langue française est une langue inapte au calcul. Il est tout à fait normal qu’une telle langue soit disqualifiée sur le plan international » et par la suite à l’endroit de la France : « ce pays d’irresponsables qu’est la France veut proposer ses services dans son ancienne colonie, l’Indochine, alors que l’eau de France n’est même pas buvable! C’est pour ça qu’ils boivent tous de l’eau d’Évian! »

Volet canadien

Dans la catégorie des missions diplomatiques étrangères établies au Canada, le prix Coco de cette année est décerné aux ambassades du Mexique (une destination pourtant choyée des Québécois) et du Danemark pour leurs sites Web unilingues anglais. (AMBASSADE DU DANEMARK en et AMBASSADE DU MEXIQUE)

À la capitale fédérale, Ottawa, pour la version française de son panneau de signalisation « Interdiction de se tenir debout »!!!

Volet québécois

Au Conseil des ministres du Québec pour la nomination à l’Office québécois de la langue française de l’ex-président d’Alliance Outaouais, devenu l’organisme West Quebecers, et membre fondateur d’Alliance Québec, John Trent, qui appuyait les villages et les commerçants du Pontiac et de la Basse-Gatineau dans leur résistance à la Charte de langue française et sa violation, et qui recommandait même aux États généraux sur la langue française de les récompenser en proposant au gouvernement du Québec de verser « des incitatifs fiscaux aux entreprises non francophones (sic) qui appliquent des programmes de francisation. »

Au premier ministre du Québec, Jean Charest, pour le publipostage à des milliers de résidants du Québec du dépliant uniquement en anglais intitulé « Building the Québec of tomorrow ».

Volet outaouais

À l’Office québécois de la langue française pour le retard de plus d’un an qu’il accuse dans le traitement des plaintes en provenance de l’Outaouais. (COURRIEL)

Au député de Hull, Roch Cholette, qui a déclaré sur les ondes de CJRC 1150 que la fraude identitaire et fiscale pratiquée à grande échelle en Outaouais par des citoyens qui résident au Québec, mais paient leurs impôts en Ontario n’était qu’une tempête dans un verre d’eau, une tentative de « faire de la boucane avec ça »! (COURRIEL)

À la direction du Cégep de l’Outaouais qui a autorisé une anglicisation plus poussée des étudiants du programme de techniques administratives. Selon Le Droit, « les professeurs du cégep glissent quelques questions en anglais dans les examens. Des lectures, des travaux et des présentations orales en anglais sont aussi exigés par les enseignants pendant la session. »

PRIX CITRON

À venir dans la prochaine chronique : PRIX D’EXCELLENCE LYSE-DANIELS 2006

Source :

Impératif français

Tél. : (819) 684-8460

IMPÉRATIF FRANÇAIS

COURRIEL