Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Le projet consiste à retracer l’histoire contemporaine du Québec avec des entrevues réalisées par des jeunes finissants de secondaire auprès de citoyens qui l’ont vécue.

Ces jeunes seront recrutés, auprès d’écoles qui accepteront de participer au projet parmi des finissants de secondaire.

Les aînés interrogés seront des personnes, soit que ces jeunes recruteront, soit qui leur seront proposés par l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes.

La fresque sera découpée par thèmes, chacun d’eux étant présenté par un historien.

Elle sera agrémentée de nombreuses illustrations sous forme de photographies recueillies, entre autres, auprès des aînés participants.

Compte tenu de l’ampleur du projet, celui-ci s’échelonnera sur deux ou trois ans, chaque sujet étant traité séparément, la fresque, même inachevée, pourra faire l’objet de publications, d’expositions multiples et de présentations sur des sites Internet.

Pourquoi les 50 dernières années?

L’évolution fulgurante du Québec mérite que l’on se penche sur son histoire contemporaine avec des yeux neufs. Qui, mieux que nos jeunes pourraient faire cette démarche? Qui mieux que nos aînés pourraient témoigner de ce qu’ils ont vécu. Notre ambition, dans cette fresque historique des cinquante dernières années au Québec, est que nos jeunes s’intéressent à leur passé, celui qu’ont vécu leurs parents, leurs grands parents et, pour certains, leurs arrières grands parents. Les aînés sont généralement avides de raconter les moments importants de qui ont jalonné leur existence. Voilà une occasion de renouer avec le passé dans un dialogue dans lequel chacun ressentira les émotions qu’elle aura suscitées. En effet, au delà des faits, ce sont des souvenirs que nos jeunes vont recueillir dans leurs entrevues auprès de leurs aînés.

Un projet de l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes

Une association qui prône la qualité du français et stimule l’intérêt des jeunes et des moins jeunes pour la lecture et l’écriture.

Une image vaut mille mots

Une image valant mille mots, cette fresque historique doit accompagner son texte d’un grand nombre d’illustrations. Les aînés seront, une fois de plus mis à contribution. Nos jeunes devront s’enquérir de photos d’époque appuyant les textes rédigés dans un premier temps.

Thèmes de la fresque

La fresque se compose de thèmes majeurs qui seront abordés, le plus souvent de façon anecdotique, en relatant les faits ou les préoccupations qui ont évolué, des années 50 à nos jours. Les thèmes abordés seront les suivants:

La politique québécoise

Ses tendances ces 50 dernières années. Ses chefs de file. La visite du Général de Gaule (Vive le Québec libre!)

La démographie

L’évolution de la natalité. Du Baby-boom à une population vieillissante. L’immigration

Les mutations agricoles

L’exode rural vers les métropoles. Vers une agriculture de masse intégrée

Le développement scientifique et l’apport des nouvelles technologies

L’électrification des régions. Le téléphone. La télévision. L’informatique, Internet.

La langue

Les décisions politiques en matière de législation linguistique. La langue populaire et celle de Radio-Canada. L’évolution linguistique des 50 dernières années

L’éducation

Le rapport Parent et les mesures prises pour démocratiser l’enseignement. Les ajustements de l’éducation en fonction de l’évolution démographique

La finance

L’intégration à l’économie continentale puis mondiale. L’engagement économique de l’État. Les grands chantiers. D’une industrie basées sur l’extraction des matières premières vers une industrie de transformation et de biens et services

Le sport et ses héros

Le sport et le Québécois. Le hockey. Le base-ball. L’athlétisme, les jeux olympiques à Montréal, nos vedettes

L’évolution des valeurs profondes

Les institutions catholiques en déclin. L’évolution des tendances: du défilé de la Saint-Jean au défilé de la fierté gaie en passant par les mouvements hippies. Solidarité et individualisme, le syndicalisme, même médecine pour tous, les aînés laissés pour compte. La culture littéraire, musicale, télévisuelle et cinématographique. Le multiculturalisme. Vers une intégration ou une assimilation?

La répartition de la tâche

Le choix des écoles

Des écoles d’éducation internationale, des écoles privées, un certain nombre d’écoles publiques ont tissé des liens entre elles qui sont garants d’une efficacité facilitant ainsi la répartition des tâches et nous assurant d’une qualité du travail accompli par les élèves. C’est ce type d’écoles que nous recherchons

Tâche de l’équipe maîtresse d’œuvre de la fresque

L’ampleur de la tâche étant importante, il est nécessaire qu’une équipe de direction soit constituée, le nombre des participants ne dépassant pas quatre ou cinq personnes afin d’éviter des lourdeurs au niveau des prises de décisions. Des sous-comités pourront être constitués pour des tâches spécifiques, par exemple, pour chacun des thèmes traités, pour la diffusion de la fresque. Nous comptons sur la collaboration de certains enseignants dans les écoles qui accepteraient de participer à la création de cette fresque historique avec leurs élèves, par exemple des enseignants de français, d’histoire, des animateurs à la vie communautaire. Les parents ne devraient pas être écartés, si certains acceptaient de collaborer.

Étapes de la production

1- Le comité directeur aura à se penchera, dans un premier temps, sur les sujets qui seront proposés par rapport aux thèmes.

2- Parallèlement, il recrutera des personnes ayant la compétence de traiter chaque thème (historiens, professeurs d’histoire) sous forme d’une introduction aux entrevues des jeunes.

3- Les sujets à traiter seront élaborés par le groupe de jeunes en se documentant et en préparant un questionnaire.

4- Ce questionnaire ainsi élaboré sera soumis pour approbation au comité directeur qui pourra éventuellement en suggérer d’autres.

5- Les entrevues auprès des aînés se feront de préférence par courriel afin d’avoir une trace écrite des réponses.

6- Le texte sera présenté au comité directeur afin, au besoin, de suggérer des correctifs.

7- Il sera ensuite envoyé à l’équipe de jeunes qui le soumettra aux aînés interrogés.

8- S’en suivra la cueillette d’illustrations que les jeunes feront, entre autres, auprès des personnes interrogées. Afin d’accélérer le processus, cette cueillette pourra commencer dès la fin de l’ébauche du texte en question.

9- Le matériel ainsi obtenu sera mis en page par l’équipe de production de l’ACLJ pour réaliser une publication et du matériel d’exposition.

Pour toutes les informations supplémentaires :

Didier Calvet
Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes
PROJET JEUNESSE

LE BULLETIN

Mieux connaître l’ACLJ, entrevue sur You Tube:
ENTREVUE SUR YOU TUBE

ACLJ CP 25 Succ. Youville,
Montréal (Québec),
H2P 2V2,
Canada