Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

CLAUDE LÉVEILLÉ !

Ce que l’on fait ça n’est pas de l’artifice, c’est du vrai; sinon on fait un feu d’artifices!

Il leur a joué La légende du cheval blanc – mais… raconté, avec la musique qui accompagnait les mots. La véritable version.

Je n’écouterai plus jamais cette chanson de la même manière.

Comme l’a dit Monsieur Léveillé, la musique c’est comme du cinéma.

On ne monte pas sur scène, ON VIT SUR SCÈNE !

Les jeunes étaient émerveillés, touchés, ébranlés (ça braille dans l’académie et moi… j’en frissonnais!

Cette rencontre! Du grand, du majestueux Léveillé!

Les jeunes étaient émerveillés, touchés, ébranlés (ça braillait dans l’académie) et moi… j’en frissonnais, et j’ai compris POURQUOI je l’aime depuis mes 18 ans!

Quoi qu’il leur arrive, à tous ces jeunes qu’il aime profondément et pour lesquels il craint beaucoup, jamais ils n’oublieront cette rencontre avec Claude Léveillé, leur passage à l’académie et les rencontres fabuleuses qu’ils y ont faites.

Si tous les artistes avaient compris ça, certains spectacles seraient pas mal plus…vivants et vibrants