Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Depuis très longtemps je rêvais d’aller passer plusieurs jours à Trois-Pistoles et ses environs.

J’ai toujours passé en coup de vent, en roulant vers la Gaspésie ou les Maritimes.

Cette année, grâce à la collaboration de la directrice des Éditions Trois-Pistoles, Katleen Hélie, pour mes chroniques LIVRE; grâce à mon amour pour cet auteur, ses livres et ses téléromans, j’ai enfin pu réaliser mon rêve…. VOIR, DE MES YEUX VOIR….. VLB !! )))(Ben oui, je l’avoue, je suis une groopie de premier ordre, J’AIME les artistes, les auteurs et tout ce qui touche à la culture me fascine)

Voici donc, notre semaine de vacances au pays de Bouscotte et de Victor-Lévy…

DÉPART lundi le 23 août 1999

La première constatation que l’on fait en prenant la route 40 menant de Joliette à Québec, avec une roulotte et un camion, c’est son piteux état.

Bonne Sainte-Anne, faut avoir le soutien-gorge bien attaché! Ça n’est qu’une crevasse, une bosse, une rouillière et du « patchage » d’asphalte. Ça brasse avec un camion, alors ça brasse doublement quand la roulotte passe sur ces beautés de la voirie.

Nous filons sur les autoroutes jusqu’à Montmagny où je demande à Luc de quitter la 20 pour prendre la 132, beaucoup plus panoramique.

Nous visitons, tout doucement, les petits villages qui bordent le Saint-Laurent.

Nous passons dans L’Islet-sur-Mer, le berceau de plusieurs marins et capitaines illustres.

On peut visiter le Musée maritime Bernier du nom du grand navigateur Joseph-Elzéar Bernier, explorateur de l’Arctique.

Puis vient Saint-Jean-Port-Joli – Authentique mecque de la sculpture, reconnue par ses illustres sculpteurs: la famille Bourgault (Médard, André, Jean-Julien) et ses constructeurs de bateaux miniatures: la famille Leclerc.

Saint-Jean-Port-Joli était également la seigneurie de Philippe-Aubert de Gaspé, premier romancier du Canada français et auteur du célèbre ouvrage « Les Anciens Canadiens » que nous avons étudié dans nos « jeunes années ».

Saint-Roch-des-Aulnaies et la Seigneurie des Aulnaies.
La Seigneurie des Aulnaies est devenue le centre d’interprétation de la vie seigneuriale le plus complet au Québec. Ne pas manquer le manoir, ses jardins, le moulin, sur les traces du passé.

La Pocatière et ses superbes terres agricoles, le berceau de la première école d’agriculture en Amérique du Nord (1859)

On peut y visiter le Musée François Pilote. Musée d’ethnologie québécoise. Sur quatre étages, une impressionnante collection sur les sciences naturelles et la vie d’hier.

L’été, on peut visiter le Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière avec son riche patrimoine. Collection d’horloges grands-pères et d’oeuvres d’art religieux.

Nous arrivons donc à Rivière-Ouelle en milieu d’après-midi, au Camping Rivière-Ouelle où nous avions donné rendez-vous à nos amis Lapointe avec qui nous étions allés dans les Laurentides.


Depuis l’heure du midi on commence à « sentir » la mer. Son odeur de varech m’enchante toujours. Je comprends pourquoi les gens qui sont nés sur le bord de la mer ont tellement le désir d’y retourner année après année.

Nous connaissions le Camping Rivière-Ouelle pour l’avoir fréquenté il y a plusieurs années. Son emplacement nous ravissait.

Si vous prévoyez passer quelques jours ou si vous arrivez tôt dans la journée, demandez un site en bas sur le gazon ou dans le bois.

Les nouveaux emplacements « pull thru », en haut, sont sur la gravier, ce qui est pas mal moins plaisant si on reste plus qu’une soirée et une nuit.

L’accueil est chaleureux, c’est d’une propreté impeccable et on trouve tous les services (piscine, mais apportez votre casque de bain). Toutefois, pas de rabais pour les gens de la FQCC. Comme nous étions hors-saison, nous avons eu un escompte et payé 22.78$.

La photo plus haut a été prise à marée basse, face au camping. Les piquets servent pour la pêche à l’anguille. À marée haute, les poissons viennent près de la rive. Lorsque la mer redescend, certains longent les piquets et s’engouffrent dans le casier, au bout. Comme ils ignorent qu’ils peuvent reculer, lorsque la marée redescend, ils sont coincés et les pêcheurs n’ont qu’à aller les recueillir….

CAMPING DE LA RIVIÈRE-OUELLE
176, chemin de la Pointe
Rivière-Ouelle
G0L 2C0
1 – 418 – 856-1484

Les renseignements techniques sur les musées et autres attractions touristiques sont tirés du guide touristique Chaudière-Appalaches du Gouvernement du Québec.

Au prochain numéro….. )))