Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Pour lire le premier épisode: cliquez sur Autres Textes et vous allez y arriver…

Pendant que vous lisez cette chronique, moi je viens de prendre la route pour Myrtle Beach !! ))) Tata les zami(e)s !!

Nous repartons donc vers 11h00 le mardi 24 août.

Tout en continuant sur la route 132, nous passons dans des villages comme

SAINT-DENIS où vous retrouverez la maison Chapais. Elle fut construite en 1834 et a servi de résidence à Jean-Charles Chapais (1811-1885) qui fut un des pères de la Confédération.
À Saint-Denis, vous trouverez aussi l’Aboiteau de la Seigneurie de Kamouraska.
L’aboiteau est une digue protégeant les terres agricoles de l’invasion de l’eau salée. Ce centre d’interprétation situé dans l’anse de Kamouraska vous fait découvrir la faune et la flore du littoral.

KAMOURASKA – qui n’a pas entendu parler de Kamouraska… c’est dans ce village que Anne Hébert avait situé son célèbre roman KAMOURASKA dont un film fut tiré. Mais d’autres personnes célèbres passèrent à Kamouraska également: Basile Routhier, l’auteur des paroles du « Ô Canada » et René Chaloût qui fut le père du drapeau québécois.
Et je crois bien que c’est à Kamouraska ou juste à sa sortie que furent tournées les scènes de CORMORAN de M. Gauvreau (dites le moi si je fais erreur, svp)

SAINT-ANDRÉ, NOTRE-DAME-DU-PORTAGE

RIVIÈRE-DU-LOUP dont la Seigneurie fut concédée dès 1673 à l’un des plus riches marchands de la Nouvelle-France.

Rivière-du-Loup est une ville de belle importance sur la côte Sud avec ses 15,000 habitants. Musée du Bas-Saint-Laurent, Maison de la Culture, Parc des Chutes et de la Croix lumineuse, section nord du Parc Linéaire interprovincial Petit Témis, Circuit patrimonial de Rivière-du-Loup, Musée des bateaux miniatures. De bien belles visites en perspective.

CACOUNA – Avec Cacouna, on commence à entrer dans le pays de mon idole VLB;
qui a pu oublier L’HÉRITAGE et ses personnages plus grands que nature… et maintenant BOUSCOTTE! – Eugénie m’a appris mardi que Cacouna voulait dire Porc-Épic.
Cacouna propose aussi une randonnée, à pied ou à vélo, qui vous replongera dans le prestige de son passé de villégiature.
Lors de la construction du port de Gros-Cacouna, en 1970, la remblayage du marais humide avait fait fuir la faune ornithologique; mais aujourd’hui, on a réaménagé le milieu afin de concilier activités portuaires et habitat faunique.
Vous découvrirez un des meilleurs sites pour l’observation des oiseaux.

L’ISLE-VERTE et L’ILE VERTE
L’Ile Verte est la seule île dans le Bas-Saint-Laurent à être habitée à l’année. Le grand-père et le père du Père Fernand Lindsay (fondateur du Festival International de Lanaudière) furent les gardiens du phare de l’île.
Vous pouvez prendre un bateau-taxi pour y accéder.

Finalement, le but de ce voyage: TROIS-PISTOLES
Connaissez-vous la petite histoire de Trois-Pistoles? La voici:
L’histoire veut qu’un marin ait perdu dans la rivière son gobelet d,argent d’une valeur de trois pistoles (la monnaie de l’époque).
Trois-Pistoles c’est aussi une terre de légendes car l’endroit était fréquenté par les marins baleiniers basques. Je vous en parlerai quand j’aborderai notre visite à l’Île aux Basques.

À Trois-Pistoles, on a le choix entre trois campings
Le premier rencontré sur la 132:

CAMPING DES FLOTS BLEUS SUR MER – 16 sites
418 – 851-3583 (Pas visité)

CAMPING MUNICIPAL TROIS-PISTOLES – 166 sites
418 – 851-1377 (Visité)
Camping en plein centre de Trois-Pistoles sur le bord de mer
Les sites sont tous boisés – on ne voit pas la mer
Très beau camping avec tous les services et très très propre.

et finalement, celui où nous sommes restés 7 nuits

CAMPING PLAGE TROIS-PISTOLES – 150 sites
418 851-4890
Réduction pour les membres de la FQCC de 10%
et si vous demeurez 7 nuits, vous n’en payez que 6.

À quelques kilomètres passés Trois-Pistoles
comme le dit son nom, camping sur le bord de mer (en fait c’est le fleuve mais comme l’eau est très salée, qu’on hume l’odeur de varech et que l’on observe de grandes marées, on est porté à penser à la mer)avec plusieurs sites permettant la vue sur le fleuve ou des sites plus éloignés.
Tous les services y sont offerts – même un petit restaurant dans le dépanneur
très propre et peu bruyant. S’il y a de la place, demandez un site avec vue ça vaut la peine

Ce soir on se promène sur la plage, on fait un feu de camp et on se couche de bonne heure.

Le mercredi 25, on doit aller visiter l’Île-aux-Basques avec un guide exceptionnel selon Katleen Hélie… à ne pas manquer..

Certains renseignements touristiques furent cueillis dans le Guide du Bas-Saint-Laurent préparé par le Gouvernement du Québec.