Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Dans une conférence de presse tenue hier, Germain Beaulieu a annoncé qu’il s’est porté acquéreur de La Maison de VLB de Victor-Lévy Beaulieu, qui était fermée depuis trois ans déjà.

La Maison de VLB aura désormais pour nom La Maison de l’écrivain, car Germain Beaulieu, tout en conservant le musée consacré à Victor-Lévy Beaulieu, entend aussi ouvrir les lieux aux auteurs de l’est du Québec d’abord, puis à ceux de toutes nos provinces.

Si Germain Beaulieu s’est porté acquéreur de La Maison de VLB, c’est, dit-il, pour rendre hommage à celui qu’il considère comme le plus grand écrivain du Québec, dont l’œuvre et son implication militante dans le Bas Saint-Laurent constituent un patrimoine vivant à conserver et à développer.

Une fois la restauration de La Maison de l’écrivain terminée, Germain Beaulieu en fera l’ouverture officielle le premier juin et annoncera alors les activités qui y auront lieu jusqu’au 30 octobre prochain.

Les amateurs de cuisine végétarienne et de poisson seront heureux d’apprendre que Le grenier d’Albertine – Bistro de Germain offrira un grand choix de mets à prendre sur place.

Frère de l’écrivain VLB, Germain Beaulieu a été notamment le premier cuisinier du restaurant Le Commensal, enseigne la cuisine et a publié deux ouvrages sur le sujet.

C’est aussi un maître horticulteur qui a contribué à embellir plusieurs de nos belles maisons québécoises.

Un premier visiteur, et non le moindre, a tenu la semaine dernière à voir ce que sera La Maison de l’écrivain : Monsieur Régis Labeaume, maire de Québec.

La Maison de l’écrivain
23 rue Pelletier,
Trois-Pistoles