Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Voyant cela, petits malins que nous sommes, nous aussi, on se dit que ce magnifique hôtel ne pourra pas accommoder tout ce merveilleux monde dans des chambres! Alors sauve qui peut!!!! Petit-Pat et Cricri partent à la recherche de chaises de plage…. Mamie-Loulou et Tati-Loulou surveillent les valises…. Et voici 4 belles chaises de plage. On s’y installe.

Seigneur! mais quelles sont ces chaises bizarres, on a le cou cassé, la fesse encastrée et les pieds soulevés…. encore Mucho Probléma!! on ne pourra pas rester dans ce genre de chaises bien longtemps… Pis on voit passer de belles grandes chaises bleues bien droites. On n’était pas les seuls malins!

À l’attaque!! Mamie-Loulou garde et les 3 Mousquetaires partent à la charge sur la plage, dans le sable et les feuillages, à la recherche de cette denrée rare…. Euréka nous ramenons avec force d’efforts vers notre lieu de repos, quatre merveilleuses chaises. HÂÂÂÂÂ l’extase!!!… Je dormirai du sommeil du juste sous les étoiles et les palmiers`: le rêve! On a déjà vu pire!!!

Après le spectacle, notre gentille-organisatrice nous fait l’annonce qu’effectivement on ne pourra pas partir ce soir, mais bien demain matin. Tout le monde doit être sur le piton à 4:00 AM!!!!! Nous on se dit: « C’est parfait, il est 23:30, jusqu’à 4:00 on aura le temps de faire un roupillon-réparateur! ». Mais non, pas possible…. Pourquoi????  Parce que Air Bananas ne laisse pas ainsi ses clients dormir à la belle étoile!!! Nous apprenons à 23:30h. qu’il n’y a pas de place pour tous les passagers à cet hôtel!!!

Comme sur le Titanic: les familles avec enfants (les nôtres ont l9 et 26, ça compte pas!!!! Zutttt), les personnes âgées (on frise le 52, trop jeune, c’est ben la première fois que je me fais dire ça!!), les personnes ayant des problèmes-moteur (on ne dit plus les handicapés!) et les complètement saouls (Meeerde alors!!) pourront loger ici!!!! On n’entre dans aucune catégorie, car les bras aux mollets c’est pas un problème-moteur! On aurait dû se saouler, mais bon c’est pas notre genre!!!! « Line-up »!!!!!

Les chargés-légers sont les premiers, nous on arrive bon dans le peloton de queue!!!! Et là, on entre dans des autobus qui nous amèneront vers BAVARO, (mais on en arrive!!!) pour l’hôtel Villas Bavaro. Il est bien 00:30 quand on voit se pointer l’autobus qui a déjà déchargé une pleine cargaison de transiteurs à Bavaro et qui revient nous chercher…..

Enfin ASSISE, la bosse par en avant!!!! Attendez, attendez, un saoul, une saoule et leur escorte viennent d’être expulsés de l’hôtel, vous les prenez avec vous….. jamais rien gagné à la loterie et là je viens de gagner les alcoo… ben c’est encourageant, je sais maintenant que je peux gagner quelque chose (c’est mon petit côté optimiste qui me parle encore à cette heure tardive!!!)

Voyage de 25 minutes. Et sur un air connu des plus vieux, tous en choeur, un, deux, trois: « Et je m’en vais cahin-caha, sur les routes de Punta Cana!! » Avec comme accompagnement, les beuglements de nos 3 nouveaux arrivants!!!!

Enfin, arrivée à l:00 à Villas Bavaro. Line-up » Ben oui, faut la clé du merveilleux petit appartement!!!! Réalisez-vous ce que veut dire le mot Villas??? Allez, réfléchissez un peu!!!!! Villas veut dire: petites maisonnettes dispersées ici et là sur un grand terrain verdoyant. Les porteurs sont tous partis porter… BEN OUI, on est arrivé les derniers…..

Clé en main, comme disent les vendeurs de maison-modèle, valise dans l’autre main, on erre dans des sentiers, vers des affichettes indiquant les numéros de portes. Un porteur en tite-wagonnette voit apparaître devant lui dans le faisceau de sa lumière avant quatre personnages qui divaguent d’un bord de l’allée à l’autre, dont une a l’air de la tour de Pise sur le point de s’écrouler après un tremblement de terre… Cartier n’a sûrement pas été plus heureux de crier: TERRE TERRE, que nous de voir arriver cet engin à roulettes….

Soyez aux aguets devant vos écrans… demain… pour le tremblement final !!!