Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

13e Journée mondiale du livre et du droit d’auteur
Le mercredi 23 avril 2008
« La diffusion, les voies de l’imaginaire »

Une fois le livre sorti des presses, quels chemins emprunte-t-il pour se rendre au lecteur?

Qui sont les intervenants qui vous permettent de goûter au plaisir de la lecture?

La Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (JMLDA) vous invite à découvrir les nombreuses activités que proposeront les bibliothèques, librairies, maisons d’édition et leurs alliés du milieu du livre lors de la 13e édition, le mercredi 23 avril prochain.

Lectures publiques, rencontres avec des écrivains, expositions, jeux et spectacles ne sont que quelques-uns des moyens déployés pour vous faire découvrir comment la littérature parvient à vous toucher.

Cette 13e JMLDA marque la fin d’une trilogie axée sur les métiers du livre.

Après « La création, les fruits de l’imaginaire » en 2006 et « Le livre, un corps pour l’imaginaire » en 2007, l’édition 2008 se déroule sous le thème « La diffusion, les voies de l’imaginaire ».

Les bibliothèques publiques et les librairies sont d’importants moyens de diffusion, mais les distributeurs, les établissements scolaires, les bibliothèques privées, le bouche à oreille ou encore les médias sont autant de véhicules qui permettent au livre de se rendre au lecteur.

La JMLDA s’attache cette année à l’importance de ces milieux et encourage la mise en valeur du livre de littérature québécoise et canadienne-française et de ses auteurs.

Chrystine Brouillet et Stéphane Dompierre
porte-parole de l’événement

Chrystine Brouillet et Stéphane Dompierre seront cette année les porte-parole de l’événement. Tous les deux reconnus pour leur talent et leur engagement dans la promotion du livre et de la lecture, ils seront eux aussi les voies (voix) de l’imaginaire.

« Pour qu’un livre existe, il doit grandir sous l’égide amicale des éditeurs, reviseurs, imprimeurs, graphistes, diffuseurs, il doit bénéficier de la bienveillance des libraires et il doit pouvoir accéder au monde des communications. Il a besoin de tous ces uniques et indispensables maillons d’une chaîne mouvante et émouvante. »

Chrystine Brouillet

Il y a autant de raisons d’écrire un livre qu’il y a d’auteurs, mais une seule pour le publier : rejoindre les lecteurs.[…] La littérature québécoise est encore toute jeune, et ses nouveaux auteurs comme ses nouveaux lecteurs lui donnent une visibilité qu’elle n’avait encore jamais connue. »

Stéphane Dompierre

Plus de 150 activités pour tous les goûts

Relayée par les bibliothèques, les écoles, les librairies, les maisons d’édition et de nombreux autres organismes, la JMLDA se traduit par l’organisation de centaines d’activités pour toute la famille un peu partout au Québec et au Canada francophone.

Des rencontres d’auteurs, des soirées de contes, des spectacles littéraires et des jeux ne sont que quelques-unes des activités prévues le 23 avril.

N’oubliez pas de suggérer un livre à votre ami!

Le programme complet des activités organisées à l’occasion de la JMLDA peut être consulté dans le site Internet JMLDA.

Le passe-livre, une voie de diffusion sans fin

Inventé par Ron Hornbaker en 2001, le passe-livre est un jeu qui consiste à déposer un livre dans un lieu public afin de susciter l’intérêt d’un passant qui se l’approprie, le lit, et qui, à son tour, le dépose dans un autre lieu public. Le but est de faire circuler les livres identifiés au passe-livre et, par le fait même, de faire la promotion de la lecture.

À l’occasion de la 13e JMLDA, un passe-livre sera implanté dans quatre hôpitaux du Québec : le Centre hospitalier régional de Baie-Comeau, le Centre hospitalier de Gaspé, le Centre hospitalier Laurentien de Sainte-Agathe et l’Hôpital Pierre-Boucher de Longueuil.

Les salles d’attente des urgences de ces établissements accueilleront des livres mis à la disposition du public dès le 23 avril.

Ce lieu est l’endroit tout désigné, puisque chaque jour, plusieurs personnes s’y retrouvent, captives, à attendre, sans l’avoir prévu.

La lecture devient alors un excellent passe-temps et la découverte d’un livre, un vrai trésor.

Finalement, le passe-livre aura un double emploi, car en plus d’inciter le public à la lecture, il sera un outil de promotion du livre de littérature québécoise.

La Journée mondiale du livre et du droit d’auteur en quelques mots

Initiative internationale de l’UNESCO, la JMLDA est célébrée au Québec depuis 1996.

Pour souligner cette journée symbolique du 23 avril (anniversaire des décès de Cervantes et de Shakespeare), en plus des milliers d’activités organisées à travers le monde, il est de tradition d’offrir une rose à tous ceux qui se procurent un livre.

Les activités de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur sont organisées en collaboration avec l’ensemble des partenaires du milieu du livre.

Les activités qui se déroulent le 23 avril et la promotion qui entoure l’événement reçoivent le soutien financier du ministère du Patrimoine canadien, de la Société de développement des entreprises culturelles, du Conseil des Arts du Canada et de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Nous tenons à les remercier pour leur appui essentiel à la tenue de cette fête du livre, de même que Le Devoir et le journal Métro, partenaires médiatiques de l’événement.