Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Guides pratiques ->

C’est un véritable trésor d’une diversité botanique menacée par les changements climatiques qu’a recueilli le passionné de botanique et enseignant retraité, MARCEL BLONDEAU, en parcourant pendant plus de 20 ans, les environs des villages du Nunavik, pour photographier la plupart des plantes du Grand Nord québécois au moment de leur floraison.

Le résultat est un livre extraordinaire, l’ATLAS DES PLANTES DES VILLAGES DU NUNAVIK, un guide de terrain et d’identification trilingue – français, anglais et inuktitut – absolument unique qui vient de paraître aux Éditions MultiMondes.

Destiné aux touristes du Grand Nord et aux botanistes amateurs et professionnels, cet atlas unique et tout en couleurs présente plus de 400 végétaux et précise leur répartition autour des villages du Nunavik et dans certaines régions de l’Est du Canada, dont la Minganie, le Labrador, l’île de Baffin, Terre-Neuve et le Parc de la Gaspésie qui, sur ses hauts sommets, abrite de nombreuses espèces alpines également présentes dans l’Arctique québécois.

Pour compléter ce guide, l’auteur a reçu l’aide du botaniste professionnel Claude Roy, spécialiste des lichens, des mousses et des hépatiques.

De plus, l’ethnobotaniste et chercheur Alain Cuerrier a retracé les principaux usages de diverses plantes pour les Inuits et colligé leurs noms inuktituts dans la région de Kangirsujuaq.

L’Institut culturel Avataq a étroitement collaboré à la publication pour les langues anglaise et inuktitut.

Créé en 1980, l’Institut culturel Avataq est chargé de protéger et de promouvoir la langue et la culture des Inuits du Nunavik.

Dédié aux Inuits du Nunavik entourés d’immenses jardins dont l’éclosion subite des fleurs provoque l’euphorie du court été arctique et à tous les admirateurs des plantes nordiques, l’Atlas comprend trois parties :

1. les plantes vasculaires, section préparée par Marcel Blondeau,

2. les plantes invasculaires (lichens et mousses), section sous la responsabilité de Claude Roy,

3. l’usage des plantes par les Inuits du Nunavik, section préparée par Alain Cuerrier et l’Institut culturel Avataq.

La préface est signée par le fondateur du Centre d’études nordiques de l’Université Laval, Louis-Edmond Hamelin.

Sylvie Côté Chew, de l’Institut culturel Avataq, a coordonné les traductions anglaise et inuktitut réalisées par Robyn Bryant pour l’anglais, ainsi que par Minnie Napartuk et Siasi Iqaluk Longue-Épée pour l’inuktitut.

ATLAS DES PLANTES DES VILLAGES DU NUNAVIK
ATLAS OF PLANTS OF THE NUNAVIK VILLAGES
Les Éditions MultiMondes
2004 – 640 pages en quadrichromie
reliure souple – 34,95$

LES ÉDITIONS MultiMondes