Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->


Isla a 49 ans et la vie vient de lui offrir une deuxième chance.

Son premier mariage s’est achevé quelques années plus tôt dans la honte et l’horreur.

Ses deux grands enfants ont subi, longtemps, les conséquences de l’acte misérable de leur père. Ils ont failli sombrer.

Lyle, son deuxième mari, à force d’amour, lui a réappris à aimer et à faire confiance à l’autre.

Roddy a 17 ans. Adolescent triste marqué par la disparition tragique de sa mère, il étouffe dans les faubourgs de la petite ville où il a mal grandi.

Avec son seul ami, il rêve d’une autre vie, plus dorée, plus excitante, d’autres espaces. Des choses que seul l’argent peut offrir.

La femme qui renaît et le jeune homme englouti dans la grisaille du manque de tout vont se trouver confrontés : l’espace de quelques secondes un hasard malheureux va faire exploser leurs vies.

La trajectoire d’une balle n’a jamais été un moyen idéal de lier connaissance. Quand le drame se sera joué, il leur faudra bien, séparément, tenter de se reconstruire.

Jusqu’à l’apothéose, hallucinante d’émotion. Loin de tout ce que l’on avait pu imaginer.

La voix de Joan Darfoot n’est pas sentimentale; elle est ironique et puissante.

-The New York Times Book Review

Excellent .. Joan Barfoot a été comparée à Margaret Atwood et ce roman finement observé le justifie pleinement.

– Ms Magazine (Londres)

L’AUTEURE :

JOAN BARFOOT est canadienne. L’originalité, la sensibilité et l’humour de ses romans suscitent à chaque fois un grand enthousiasme.

Ce titre est le premier à être traduit en français.

BLESSURES GRAVES
Joan Barfoot
Traduction : Marie-Odile Kastner-Uomini
LES ÉDITIONS LIBRE EXPRESSION
Collection : Encre de nuit
419 pages – 24,95$