Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

Décès du photographe William Claxton, le 11 octobre dernier à Los Angeles

William Claxton est décédé le 11 octobre dernier à Los Angeles. Né dans le Sud de la Californie, William Claxton détient une place spéciale dans l’Histoire de la photographie américaine. Il a su créer, depuis le début de sa carrière, des photographies qui ont rassemblées les foules grâce à leur atmosphère emplie d’intimité et de soul. Reconnu pour son style poétique et sensible, Claxton fut longtemps considéré comme le plus éminent des photographes de musique jazz. Ses œuvres ont gracié un nombre incalculable de couvertures d’albums jazz et de magazines pendant plus de cinq décennies.

En 1952, alors qu’il étudie à UCLA, Claxton commence à photographier un jeune trompettiste alors inconnu, nommé Chet Baker. La collection d’images résultant de ces sessions a été vantée à travers le monde du jazz.

Depuis le début de sa carrière – pour Life, Paris Match et Vogue, entre autres – Claxton a travaillé et a créé de belles amitiés avec plusieurs étoiles d’Hollywood, dont Frank Sinatra et Steve McQueen. Reconnu dans le monde de la musique, Claxton devient l’un des membres fondateurs de The Recording Academy, producteurs des Grammy Awards. En 2003, il reçoit le distingué Lucie lors du International Photography Awards.

Claxton collabore avec son épouse dans les années soixante, le mannequin Peggy Moffitt, afin de créer une collection éblouissante regroupant les images de mode mettant en vedette les designs révolutionnaires de Rudi Gernreich.

Le film Basic Black, réalisé par William Claxton, est considéré par plusieurs comme le premier vidéoclip de mode et fait maintenant parti de la collection au Musée d’Art Moderne de New York. A ce jour, les images de Claxton/Moffitt/Gernreich de cette époque sont encore acclamées à titre d’exemples impérieux de l’art moderne.

Avec plus d’une trentaine de bouquins et d’expositions à son actif, William Claxton a su toucher des gens du monde entier à travers ses œuvres.

Né le 12 octobre 1927, William Claxton est décédé suite à des complications d’insuffisance cardiaque, dans sa ville natale de Los Angeles.

Il laisse dans le deuil son épouse Peggy Moffitt et leur fils Christopher. « J’aimais profondément Bill, il était un pilier de notre maison d’édition. Il était un grand photographe et un homme merveilleux, qui a touché les vies de ses amis par sa générosité, son charme et sa gentillesse », déclare son éditeur Benedikt Taschen.

Claxton Jazz Life, en librairie sous peu : 79,95 $