Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Les trois premières sont mortes d’une thrombose de l’artère basilaire.

La quatrième, Alison Willetts, n’a pas eu cette chance ; elle gît comme un légume à l’hôpital, atteinte d’un locked-in syndrome mais parfaitement consciente.

L’inspecteur Thorne se convainc de la culpabilité d’un séduisant anesthésiste.

Et quand cette certitude tourne à l’obsession, son enquête, bientôt confrontée à de nouvelles victimes, frise la faute professionnelle.

Anne Coburn, médecin, trouve le moyen de communiquer avec Alison : un battement de cil pour oui, deux pour non.

Elles ont intérêt à affiner le procédé, car seule Alison est en mesure de donner le nom de son agresseur…

Mark Billingham a apporté au genre une humanité, une ampleur et une excitation d’une qualité rare et bienvenue. Il a gagné immédiatement un siège à la table d’honneur des auteurs de polar. Un début exceptionnel.

– George P. Pelicanos

L’AUTEUR :

MARK BILLINGHAM, qui n’a pas 40 ans, s’est illustré jusqu’ici comme auteur-interprète de sketches comiques.

La critique a acclamé ce premier roman, entré dès sa parution dans la liste des 10 meilleures ventes du Sunday Times.

Il a déjà publié aux États-Unis et traduit dans plusieurs pays.

DERNIER BATTEMENT DE CIL
(Sleepy Head)
Mark Billingham
Traduction : Philippe Loubat-Delranc
LES ÉDITIONS DU MASQUE
2004 – 384 pages – 29,95$ – 20 euros

LES ÉDITIONS LE MASQUE