Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Une enfance à l’ombre des miradors

Voici une histoire authentique, émouvante mais colorée et pleine d’humour; dans la lignée de Un sac de billes de Joseph Joffo ou du Tétard de Jacques Lanzmann.

Enfant, ALAIN STANKÉ a été le jouet des caprices de l’Histoire.

Né dans une famille lituanienne noble, catholique et aisée, il se retrouve du jour au lendemain, à l’âge de cinq ans, face à un peloton d’exécution improvisé et témoin des pires tortures et atrocités (mongoles et allemandes).

Avec une sobriété toujours empreinte d’humour, ALAIN STANKÉ raconte la misère, la faim, l’interminable voyage dans un train de la mort, l’horreur de la guerre et de la déportation, vue avec ses yeux d’enfant.

Ce récit authentique, s’achevant en 1945, est écrit comme il a été vécu : avec les tripes, par un enfant de la guerre amputé de sa jeunesse.

De ce roman paru au Québec en 1969 sous le titre J’aime encore mieux le jus de betteraves, étudié dans les écoles québécoises, Henry Miller a dit que c’est le seul livre, en dehors de l’œuvre d’Anne Frank, qui soit de la littérature de guerre exprimée avec la fraîcheur et la sensibilité de l’enfant.

Critique d’Uparathi

L’AUTEUR :

Né en 1934 à Kaunas, en Lituanie, il est déporté dans un camp de concentration allemand en 1944. Écrivain et journaliste, il fait ses études secondaires à Paris puis émigre au Canada en 1951. Il étudie alors la littérature et la traduction à l’université de Montréal et entame une carrière de journaliste à la radio, à la télévision et dans la presse écrite en tant qu’animateur et producteur.

ALAIN STANKÉ a animé sa propre maison (les Éditions internationale Alain Stanké) de 1975 à 2002.

On lui doit de nombreux ouvrages dont Lituanie : l’indépendance en pleurs ou en fleurs (Stanké, 1990), Occasions de bonheur (Stanké, 1993), Le Renard apprivoisé (Alain Stanké, 1997).

Il réside à Montréal et est à présent producteur de films.

DES BARBELÉS DANS MA MÉMOIRE
Alain Stanké
LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL
2004 – 240 pages – 24,95 $ – 17,95 euros