Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Gilles Cyr signe cet automne son septième recueil publié aux éditions de l’Hexagone, après Sol inapparent (1978), Diminution d’une pièce (1983), Andromède attendra (1991), Songe que je bouge (1994), Pourquoi ça gondole (1990) et Érica je brise (2003)

Gilles Cyr est un voyageur, un observateur qui nous invite à embarquer dans un enchaînement de vers courts, sans ponctuation, qui dévident le fil de son regard et de ses pensées.

Ce sont des espaces laissés vides qui jalonnent les parties du texte, nous donnant toute la place dont nous avons besoin pour trouver en nous l’écho de ce que nous venons de lire.

Malgré l’aisance de la lecture, on doit être attentif car Gilles Cyr parle souvent d’une chose sans la nommer directement, décrivant plutôt son ombre ou son reflet.

Mais, peut-être à force de densité, le processus s’inverse et le visible devient lui-même le reflet de l’invisible.

En décrivant précisément et simplement l’espace qui nous entoure, où le végétal et le minéral sont confrontés à la présence de l’homme et à ses activités, Gilles Cyr continue de nous interroger sur la complexité du monde.

Ce livre dégage une inquiétude, quelque chose qui ressemble à « l’anxiété planétaire » bien nommée par Paul Chamberland.

Mais l’humour de l’auteur qui teinte souvent le recueil et sa tendresse évidente pour les humains malgré tout redonnent sérénité et confiance.

L’AUTEUR :

GILLES CYR est né en 1940 en Gaspésie. Outre ses six recueils déjà parus aux éditions de l’Hexagone, il a publié de nombreux textes poétiques en édition d’art. Il collabore régulièrement depuis plusieurs années à la traduction de poèmes du coréen, du persan, de l’anglais, de l’espagnol et de l’italien. Il a reçu le prix de poésie du Gouverneur général en 1992, la bourse d’écriture Gabrielle-Roy en 1999 et le prix de l’Institut coréen de traduction littéraire, avec Han Daekyun, en 2001.

FRUITS ET FRONTIÈRES
Gilles Cyr
LES ÉDITIONS DE L’HEXAGONE
Collection : L’appel des mots
2006 – 104 pages – 12,95$

LES ÉDITIONS DE L’HEXAGONE