Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

GARE BELLE-ÉTOILE

VOYAGE AU BOUT DE L’ENFANCE

Parfois, il suffit d’un rien pour que tout bascule en nous.

On entre dans un parc : il y a un chien, il y a un homme.

L’émoi s’installe.

Et s’il nous emportait avec lui, nous laisserait-il sans voix ?

Puis on se retrouve comme par magie à la gare Belle-Étoile.

Le train.

Il s’arrête près d’un cimetière.

Un chien sauvage y fait le guet la nuit.

Au village, il y a l’auberge où des êtres évanescents circulent sans cesse.

On dirait des fragments de mémoire.

Ils nous tirent vers l’arrière.

Inquiète, on se colle à Jef, l’homme du parc.

Il nous prend dans ses bras.

C’est doux.

C’est infinement discret.

L’amour comme on aurait toujours voulu qu’il fût.

L’extase en quelques souffles contenus.

Le sentiment qu’on progresse dans la découverte de soi.

À coup sûr, ce voyage nous mènera au bout du rêve.

GARE BELLE-ÉTOILE : une visite guidée dans un musée imaginaire.

L’éloge du rêve, la vie revisitée.

L’AUTEURE

Née à Montréal, Sylvie Grégoire se décrit ainsi : » Je ne possède pas de cartes de crédit, de permis de conduire ni de diplômes, et dans mes tiroirs on ne trouve pas de contrat de mariage. Pourtant, je ne suis pas contre et je ne vis pas en marge, c’est que je n’en ai jamais vraiment eu besoin. J’ai des jambes pour avancer, des yeux pour regarder partout. C’est déjà un gros contrat… »

GARE BELLE-ÉTOILE
Sylvie Grégoire
XYZ ÉDITEURS
Coll. Romanichels
160 pages – 19,95 $