Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Mickey Liddiard a le don de tout gâcher.

Depuis trois générations, la brasserie artisanale dont il a hérité contribue à la prospérité de Honeycote, un charmant village de la campagne anglaise.

Un legs qui lui pese, car il ne s’avère pas doué pour les affaires et le commerce est au bord de la ruine.

Mickey adore Lucy, alors pourquoi la trompe-t-il avec Kay, l’épouse de l’homme le plus influent et riche de la communauté ?

Patrick, son fils aîné, croit que Kay détourne son père de ses responsabilités et manigance pour la séduire.

James, qui a préféré laisser à son frère Mickey la gestion de la brasserie, guette l’occasion de lui ravir sa femme, Lucy.

Tandis que des couples se forment et se déforment, la génération suivante vit ses premiers émois amoureux.

On ne s’ennuie pas un instant à Honeycote.

Le comble, Kay découvre qu’elle est enceinte et que son mari est stérile.

À chaque écart de conduire de Mickey, quelqu’un aiguise une lame dans un coin du village, et l’ambition, l’envie et la rancune menacent de le précipiter vers sa chute.

Chronique de village distrayante, où les chassés-croisés sentimentaux sont le fait d’hommes séduisants et attachants, de femmes charmantes et perspicaces.

Le tout se révèle une lecture irrésistible.

L’AUTEURE :

VÉRONICA HENRY vit dans le Worcestershire, en Angleterre. Scénariste réputée, elle a connu un succès immédiat avec ce titre, son premier roman.

HONEYCOTE
Veronica Henry
Traduction : Odette Grille
LES ÉDITIONS FLAMMARION QUÉBEC
416 pages – 29,95 $

LES ÉDITIONS FLAMMARION QUÉBEC