Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Renaître du désert…

« C’était un étrange amour, une paire d’yeux gris, les lèvres douces d’un homme d’Italie, une femme avec un accent léger, un couple aux yeux très francs, un homme au dos large. Et des enfants, des enfants qu’on laissait danser. »

La beauté est parfois un don des dieux qui se révèle empoisonné. Myriam B. Gers la supporte comme une gangue qui l’étouffe.

Elle en souffre, car à cause de cette beauté, elle n’arrive pas à trouver la spontanéité qui ferait d’elle une femme épanouie.

Myriam s’étiole à vue d’œil. Elle est comme un cristal qui risque à tout moment d’éclater.

Malgré l’attention discrète que lui portent Alba et Yacek, Myriam sent qu’elle doit tout quitter pour faire le point sur elle-même. Et c’est en Tunisie, en plein désert, qu’elle trouvera une réponse à sa froideur.

Un homme, Aton, placé sous le signe du soleil ; une femme, coincée dans son ventre, et deux adolescents qui s’aiment à en mourir et qui souffrent parce que leurs parents arabes ont décidé qu’ils n’étaient pas destinés l’un à l’autre.

Le désert sera le lieu de grandes souffrances pour Myriam, mais aussi d’une intimité retrouvée : là, elle apprendra à toucher et à être touchée et alors elle pourra s’abreuver aux lèvres roses de l’Autre, chose qu’elle n’aura jamais pu faire dans le passé.

Et grâce à cette naissance à elle-même, elle pourra enfin accéder à un état de sérénité et d’intensité, quelque chose qui ressemble au bonheur.

Le désert mais aussi une coque qui attendait l’ampleur d’une mer auront opéré le miracle d’une improbable métamorphose.

Un roman lent et chaud comme le sable du désert . Et beau dans sa saisissante pureté…

L’AUTEURE :

ANDRÉE LAURIER vit depuis toujours en parfaite entente avec des bêtes et des êtres imaginaires. Gentils pour la plupart. Et très fidèles. Elle ne le fait pas exprès. Les chats sont noirs, les êtres, moins.

Elle aime les voix des écrivains. Surtout lorsqu’ils sont inspirés.

Son travail la porte, elle vivrait de mots. Tous les jours, elle s’écrit très sérieusement par respect pour les lettres et pour qui les aime. Certains textes en subsistent.

Autre titre chez cet éditeur : Le jardin d’attente (2001)

HORIZONS NAVIGABLES
Andrée Laurier
XYZ ÉDITEUR
Collection romanichels
2006 – 216 pages – 24,00$

XYZ ÉDITEUR