Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Lors d’une émission en direct, un animateur vedette de RMC reçoit un appel délirant au cours duquel un inconnu raconte d’une voix métallique qu’il est un meurtrier, qu’il tue pour trouver le repos et combattre la folie.

Le tout passe pour une blague de mauvais goût.

Mais le lendemain le champion du monde de Formule 1 et sa petite amie, fille d’un grand général, sont retrouvés assassinés et atrocement mutilés sur leur yacht.

Une série de meurtres commence dans la Principauté de Monaco, tous annoncés sur la même émission par un indice musical sur l’identité de la future victime.

Autant de meurtres caractérisés par les mêmes mutilations et par cette phrase, écrite avec le sang des victimes : « Je tue »

Frank Ottobre, agent du FBI, et le commissaire de la Sûreté Publique de Monte Carlo se lancent à la poursuite de ce fantôme insaisissable qui terrorise la ville et réveille leurs propres démons. De cette enquête nul ne sortira indemne.

« Faletti, génie du roman noir »
Riccardo Stagliano, La Repubblica

Ce qui a été écrit à propos de JE TUE :

« J’ai beau être un peu lassé des histoires de serial killers, je dois admettre que celle-ci frôle la perfection. »

Norbert Spehner, La Presse

« Maudit soit Giorgio Faletti […] je n’ai pas fermé l’œil de la nuit. »

Danielle Laurin, Elle Québec

L’AUTEUR : GIORGIO FALETTI
Né en 1950 à Asti. Après avoir d’abord été avocat, créatif de publicité, chanteur et pilote automobile, il est devenu l’un des comédiens les plus populaires d’Italie.

Aujourd,hui traduit dans dix pays, Je tue , son premier roman, a remporté un succès fracassant en Italie où il s’est vendu à plus de 800 000 exemplaires.

JE TUE
Faletti, Giorgio
Traduit par François Rosso
LES ÉDITIONS FLAMMARION QUÉBEC
Collection : Flammarion noir
576 pages – 29,95$

LES ÉDITIONS FLAMMARION QUÉBEC