Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

LA BELLE ANGÉLIQUE

La belle Angélique nous fait pénétrer avec élégance dans le monde fascinant de la Nouvelle-France du XVIIIe siècle, où se vit la grande passion amoureuse d’Angélique des Méloizes et de l’intendant Bigot, reconnu pour son grand charisme et ses moeurs légères.

Ce roman historique campe un portrait des hommes et des femmes de cette époque troublée par la conquête anglaise.

Angélique grandit dans la seigneurie de Neuville sous l’oeil attentif de sa nounou et le regard bienveillant de son père.

Adolescente bouleversée par son premier amour, elle découvre la vie avec avidité.

Son destin se transforme le jour où, à la suite de la mort de son père, qui laisse derrière lui des dettes importantes, sa mère choisit de s’installer en France.

Angélique, abandonnée dans sa terre natale de Nouvelle-france à la tutelle de son oncle, fait un mariage de raison en s’unissant à Michel Péan, un bourgeois épris d’elle qui saura, somme toute, lui apporter sécurité et confort.

Le sens des affaires de son mari en fera le bras droit de François Bigot, nouvellement nommé intendant de Nouvelle-France.

Bientôt, le maillon qui lie les deux hommes au-delà de leurs affaires, parfois douteuses, dans le commerce de la colonie, sera celui de cette femme ravissante, intelligente et lumineuse.

La jalousie, la fraude et la menace de l’invasion anglaise forment pourtant une épée de Damoclès au-dessus de la tête de Bigot, qui devra tôt ou tard rendre compte de ses extravagances devant le roi de France.

LA BELLE ANGÉLIQUE met en scène les riches toilettes de satin et de perles, les jeux de hasard et les réceptions grandioses de la cour introduite en Nouvelle-France par Bigot.

Ce roman dévoile la personnalité surprenante d’une femme de tête et de coeur que l’on surnommait « La grande sultane ».

Déterminée en dépit des difficultés qui se présentent parfois à elle comme des fatalités, elle choisit d’affronter le jugement des prudes pour vivre pleinement ses passions et son indépendance.

LES AUTEURS :

Après le vif succès de LA FILLE DU CARDINAL (VLB éditeur, 2001), NADINE GRELET offre à ses lecteurs le roman d’une grande passion amoureuse.

JACQUES LAMARCHE a reçu de la France, à l’automne 1999, la Médaille du rayonnement culturel pour sa participation à la publication d’une vingtaine de biographies, de Madeleine de Verchères à Salaberry, intitulées Célébritées canadiennes.

LA BELLE ANGÉLIQUE
Nadine Grelet
avec la collaboration de Jacques Lamarche
VLB ÉDITEUR
464 pages – 26,95 $

En librairie ou en ligne :
http://www.edvlb.com