Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

À la terrasse de La Brûlerie, chemin Côte-des-Neiges, une jeune inconnue s’approche de Jonas Lazard.

Elle se présente : Je suis Cynthia, la fille de Virgile.

Vous êtes le seul à pouvoir me dire qui était mon père.

Pour Jonas, évoquer le souvenir de son ami Virgile, ex-militant d’extrême gauche qui avait choisi l’exil pour fuir la dictature, c’est évoquer tout un monde dont l’artère vitale se nommait Côte-des-Neiges, et dont les principaux temples s’appelaient Chez Vito, Chez Peasano, le Bouvillon, La Brioche dorée, temples de la parole où viennent s’échouer les rêves de tous les déracinés, où naissent des passions qui mènent jusqu’à la mort.

Dans son dernier roman, ÉMILE OLLIVIER trace une géographie mythique de l’errance et livre un témoignage irremplaçable de la diaspora haïtienne à Montréal, cette fille qu’on croyait au début n’être qu’une terre de passage avant le grand retour, mais qui nous entre dans la peau, dans le cerveau comme des clous chauffés à blanc.

L’AUTEUR :

EMILE OLLIVIER est né en Haïti en 1940. Il s’est établi au Québec en 1964. Il est l’auteur de nombreux romans, dont Mère Solitude (1983), Passages (1991), Mille-Eaux (1999), de nouvelles, Regarde, regarde les lions, et d’essais, Repérages (2001).

Il est mort à Montréal le 10 novembre 2002.

LA BRÛLERIE
Émile Ollivier
LES ÉDITIONS DU BORÉAL
2004 – 256 pages – 22,50$

LES ÉDITIONS DU BORÉAL