Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Secrets de famille, tentatives de meurtre, cabale et romance ? Une enquête menée tambour battant par l’irremplaçable Jayne Ann Krentz

Fruit d’une liaison d’une nuit, Claire Lancaster a découvert il y a peu l’identité de son père, Archer Glazebrook, un puissant homme d’affaires.

Désireux de se racheter, son père souhaite la voir intégrer l’empire familial.

Lors d’une réception, il lui présente Jake Salter, un de ses consultants.

Douée d’une clairvoyance hors du commun, Claire sent que l’homme n’est pas tout à fait celui qu’il prétend être.

Elle reconnaît en Jake un individu doté de sens au moins aussi aiguisés que les siens et ne peut lutter contre son attirance pour lui.

Une attirance réciproque…

Mais quelqu’un n’a pas intérêt à voir revenir Claire et cherche à l’éliminer.

Vengeance privée ? Plus vaste complot ?

Pour qui ou quoi Claire représente-t-elle un danger ?

Et comment expliquer que Jake s’intéresse tant à cette affaire ?

En quoi consiste réellement sa mission auprès d’Archer ?

Bien décidée à découvrir la vérité, Claire se lance dans une enquête des plus périlleuses, avec l’aide de Jake, sans savoir qui il est vraiment.

L’AUTEURE :

Auteure d’une cinquantaine de romans féminins, JAYNE ANN KRENTZ connaît un succès prodigieux : ses livres ont été tirés à plus de 23 millions d’exemplaires.

LA COULEUR DU MENSONGE
(White Lies)
Jayne Ann Krentz
Traduction Daphnée Bernard
LES ÉDITIONS BELFOND
Collection : Les Grands Romans
2008 – 320 pages – 24,95$ – 19,00€

LES ÉDITIONS BELFOND

Titres de cette auteure chez cet éditeur :

Passionnément, à la folie
Comme une eau dormante
La maison de verre
Les Yeux de l’amour
Le Feu aux poudres
L’Ombre du doute
Le Miroir aux mensonges
Troublantes visions
Comme un rêve éveillé
Rien qu’une nuit
La couleur du mensonge