Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

GRAND PRIX DU LIVRE DE LA VILLE DE MONTRÉAL 2003

FINALISTE AUX PRIX DES CEGEPIENS 2004

PRIX DES LIBRAIRES DU QUÉBEC 2004

Avec trois romans très bien accueillis, qui ont suscité commentaires et attention de la part des critiques et des lecteurs, LISE TREMBLAY a posé les fondations de son univers littéraire.

Son écriture juste et transparente traverse le miroir des apparences et nous entraîne, malgré nous, vers les gouffres du réel où baigne une troublante américanité.

Dans les cinq histoires de La héronnière, elle met en scène un village en perdition où, sous les mensonges du quotidien, se cachent des drames croisés qui viennent bousculer la vie de ses habitants.

Chacune d’entre elles aborde des aspects de la vie villageoise derrière laquelle plane toujours le doute, les faux-semblants et le mystère. Dans un décor de chasse, de marais et de pourvoiries, les armes de la vie peuvent-elles défendre les habitants contre leurs propres démons?

Et où naissent donc ces monstres qui poussent malgré eux les personnages de cette petite chronique de l’arrière-pays à poser des gestes irrévocables?

D’une écriture simple et fluide, cette chronique trouve une unité qui frôle le roman tant par les liens qu’entretiennent les histoires entre elles que par les thèmes (villages en friche, exode rural, tourisme envahissant, peur de l’étranger) et par le lieu même où chacune prend place.

Lise Tremblay utilise avec brio différentes voix narratives afin de cerner l’étrangeté du clivage entre gens de ville et gens de village.

Les histoires de La héronnière, cernent de près cette réalité sociale actuelle qu’est la cohabitation à la campagne entre, d’une part, des baby boomers épuisés, à la recherche d’une vie calme et champêtre, et, d’autre part, des cultivateurs dirigeant de véritables entreprises ou des responsables de village complètement tournés vers le tourisme pour assurer leur survie.

Cette cohabitation est devenue la source de plusieurs conflits et fait surgir l’énorme décalage existant entre ces deux groupes.

Mais la fiction nous amène ici sur un terrain où les études sociologiques ne peuvent se rendre, sur le terrain de l’âme humaine et aussi d’une certaine façon, sur l’âme d’une terre, l’esprit d’un lieu.

L’AUTEUR : Née au Saguenay, LISE TREMBLAY a publié L’hiver de pluie en 1991 et La Pêche blanche en 1994.

Son roman La Danse juive a mérité le Prix du Gouverneur Général en 1999.

Elle enseigne la littérature au cégep du Vieux-Montréal.

LA HÉRONNIÈRE
Lise Tremblay
LES ÉDITIONS LEMÉAC
Collection : Roman
112 pages env. – 17,95$