Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Psychologie et spiritualité ->

LA MORT SYMBOLIQUE

Vous avez peut-être déjà entendu l’adage populaire affirmant que les membres d’une même famille ont leur propre manière de mourir : « Les Leblanc meurent du coeur ; les Gérard, du cancer ; les Drouin, d’accidents ; les Lacasse, de suicides, etc. »

Ce dicton ne laisserait-il pas sous-entendre que la mort physique serait quelque chose de contagieux ?

La fréquence d’un type de mort serait-elle épidémique au sein d’un clan familial ?

JEAN MONBOURQUETTTE ne crois pas que la mort soit contagieuse, mais il soutient toutefois qu’une forme de transmission psychologique et inconsciente est possible pour les gens qui entretiennent une relation symbiotique avec le défunt.

Son ouvrage entend donc rendre compte, chez certaine endeuillés, de l’existence de l’envie de mourir ou de la présence des mêmes symptômes qui ont mené à la mort de l’être cher.

Il s’attarde aussi à décrire le déroulement d’une thérapie par « mort symbolique » et en souligne les résultats obtenus en vue de la résolution du deuil.

L’AUTEUR :

JEAN MONBOURQUETTE Ancien professeur à l’Université Saint-Paul, à Ottawa, il est l’auteur d’ouvrages qui sont très rapidement devenus des best-sellers : Grandir, comment pardonner ?, Le temps précieux de la fin, Apprivoiser son ombre, De l’estime de soi à l’estime du Soi, Demander pardon sans s’humilier et La violence des hommes.

LA MORT, ÇA S’ATTRAPE ?
Jean Monbourquette
LES ÉDITIONS NOVALIS
2008 – 112 pages – 14,95 $

Partez à la découverte de tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS NOVALIS