Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Voici le premier tome d’une trilogie nous présentant La naissance d’une nation.

La grande aventure, c’est la naissance d’une nation.

Et il n’est de naissance sans femme pour la donner.

Thérèse Cardinal débarque en Nouvelle-France en 1653 et prend aussitôt conscience d’un pays à construire.

Laissant les hommes à leurs grandes affaires (guerres, intrigues, commerce et pouvoir), elle lutte pour l’apprivoisonnement du quotidien, l’instauration de traditions et d’institutions, la pérennité d’une race nouvelle.

Cette femme fière et belle, qui fait fi des convenances pour vivre sa vie comme elle l’entend, est une héroïne de la première génération, creuset d’une fierté jamais démentie qui continue encore de dicter l’histoire de ce pays atypique qu’est le Québec.

Nos manuels d’école ne nous ont pas présenté l’histoire du Canada de cette façon et bien peu d’ouvrages témoignent de la vie quotidienne à Ville-Marie, le Montréal de cette époque.

PIERRE CARON nous brosse un tableau animé de la vie en Nouvelle-France, des us et coutumes, du commerce et des tribus indiennes, amies et ennemies.

Grâce à lui, on navigue sur le Saint-Laurent entre Québec et Ville-Marie, on se fait prendre dans les glaces et on partage l’angoisse des assiégés.

Avec le grand courage qu’ont parfois les gens ordinaires, les «Montréalistes» s’ingénient à s’adapter à ce pays nouveau.

Ils combattent l’hiver, les Indiens, puis les Anglais, en même temps que l’Administration, qui considère leur oeuvre comme mystique alors qu’ils s’acharnent avant tout à survivre, et ce, d’une façon purement héroïque.

Dans cette lutte quotidienne, aux côtés de Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, Marguerite Bourgeoys, Jeanne Mance, Jean Talon, le comte de Frontenac et bien d’autres personnes illustres de l’époque, PIERRE CARON nous fait partager les amours et les peines de son héroïne, Thérèse, et de ses proches.

Il nous offre un habile mélange de faits historiques, de scènes spectaculaires, de personnages hauts en couleur et de romantisme échevelé.

Ce roman vif et enlevé, plein de suspense, cette grande fresque historique, bouillonnante de passion, fera l’unanimité pour sa pertinence historique et son style riche et vivant.

Publié pour la première fois à Paris en 1983, sous le titre Vadeboncoeur, cette chronique de Ville-Marie au XVIIe siècle a connu un grand succès et a fait l’objet de trois autres parutions.

La présente édition a été considérablement revue et remaniée pour devenir le premier tome de la saga La naissance d’une nation.

L’AUTEUR :

Originaire de Québec, tour à tour journaliste, notaire et avocat, PIERRE CARON est l’auteur de deux récits et trois romans, dont La vraie vie de Tina Louise, qui vient d’être réédité chez Typo.

Il a fait paraître chez VLB éditeur, en novembre 2003, Mon ami Simenon, un récit de son amitié avec le grand romancier belge.

LA NAISSANCE D’UNE NATION
TOME I: THÉRÈSE
Pierre Caron
VLB ÉDITEUR
640 pages – 29,95$

VLB ÉDITEUR