Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Primaire 7-8 ->
 

Aveuglé par son désir de devenir l’ami des humains, un grand hêtre s’égosille à attirer leur attention.

Si les humains ne l’entendent guère, lui aussi reste sourd aux revendications de ses voisins – les autres arbres de la forêt – constamment dérangés par son manque total de respect envers leur besoin de silence et de sommeil.

Puis un jour, alors qu’il est devenu vieux, le hêtre se rend compte que toute sa vie il a poursuivi un objectif insensé.

Sa leçon apprise, il décide de passer le restant de ses jours en arbre digne de la forêt.

Et pourtant, en secret, son cœur continue de chérir le souhait impossible… jusqu’à la fin.

Le jour de gloire où les humains pourront enfin l’entendre ne surviendra-t-il jamais?

Cliquez sur toutes les illustrations ci-dessous pour les agrandir au besoin.

EXTRAIT

MA CRITIQUE PERSONNELLE

Je suis tombée amoureuse de cette belle histoire.

J’ai déjà l’intention de la relire et de me remplir les yeux de nouveau avec les si jolies illustrations qui l’accompagnent. 

Cet album est comme certains films : on y revient encore et encore.

On voudrait que tout le monde le lise, on voudrait l’offrir à tous nos amis ! 

Voici un beau conte touchant, qui me fait beaucoup réfléchir également…

Il est inutile de crier dans la vie, ce n’est jamais le meilleur moyen pour se faire entendre…

Auteure et illustrations

L’ARBRE QUI VOULAIT ÊTRE ENTENDU
Auteure : Diya Lim
Illustrations : Ninon Pelletier
Éditions : L’INTERLIGNE
Collection : Cavales
2014 – 36 pages – 12,95 $

Autres titres du même éditeur présentés chez Planète Québec :

Mauvaise mine

À côté d’une joie

Frédéric

Grand-maman m’ a raconté

Galdrik sur Oriflammes

Les aventures du pirate Labille

Le chenil

Pour découvrir tous les titres parus aux ÉDITIONS L’INTERLIGNE,  cliquez sur le logo


LES ÉDITIONS L’INTERLIGNE SUR FACEBOOK


LES ÉDITIONS L’INTERLIGNE SUR TWITTER