Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

arachnéenne chimère le fruit
que libère le pissenlit dans l’air

ennuage un monde portant plus clair
autrefois le feu qui hante le froid

le marronnier allume ses lanternes
au jardin fugitif d’où les lutins

s’enfuient dans les montagnes au matin
se rapprochent du ciel et de la terre

au sourire taoïste se mire
le nénuphar mince monde flottant

où s’épure l’eau des étoiles tant
l’espace de nuit s’apaise en son île

Extrait tiré du poème Ce que disent les fleurs

L’AUTEUR :

JACQUES BRAULT. Poète, romancier et essayiste, il poursuit des études classiques au Collège Sainte-Marie puis à l’Université de Montréal, où il obtient un baccalauréat en philosophie et une maîtrise en arts; il étudie également en France, à Paris et à Poitiers.

De 1960 à 1996, il est professeur à l’Institut des sciences médiévales et au département d’études françaises de l’Université de Montréal.

Depuis 1970 il collabore à de nombreuses émissions littéraires pour Radio-Canada FM et sur les ondes de la Communauté radiophonique de langue française.

Traduite en plusieurs langues, l’oeuvre de Jacques Brault a été récompensée par de nombreuses distinctions : le Prix Québec-Paris pour Mémoire en 1968; le Prix Duvernay en 1978; le Prix Athanase-David en 1986; le Prix du Gouverneur général du Canada 1970 pour sa pièce de théâtre Quand nous serons heureux publiée dans Trois Partitions, et pour son roman Agonie en 1985. En 1991, il reçoit le Prix Alain-Grandbois pour Il n’y a plus de chemin, de même que le prix Gilles-Corbeil en 1996. En 1999, sa traduction de l’oeuvre de E. D. Blodgett (Transfiguration) lui vaut le Prix du Gouveneur général.

* Biographie recueillie sur L’ÎLE

L’ARTISAN
Jacques Brault
LES ÉDITIONS DU NOROÎT
2006 – 127 pages – 19,95$

LES ÉDITIONS DU NOROÎT

* Par respect pour l’auteur, ne copiez pas ce poème sans inclure le titre de son livre, son nom et celui de l’éditeur. MERCI !