Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Un passé qui la poursuit
Un futur à construire
Et un cahier pour écrire toute une vie

« Je m’appelle Maya Vidal : de sexe féminin, célibataire, j’ai dix-neuf ans, pas d’amoureux faute d’occasions et non par excès d’exigence, un passeport américain ; née à Berkeley, en Californie, je suis momentanément réfugiée dans une île au sud du monde.

On m’a donné le prénom de Maya parce que ma Nini a une prédilection pour l’Inde et que mes parents n’ont pas trouvé autre chose, bien qu’ils aient eu neuf mois pour y réfléchir.

En hindi, maya signifie « sortilège, illusion, rêve ».

Rien à voir avec mon caractère.

Attila m’irait mieux, parce que là où je pose le pied, l’herbe ne pousse plus. »

«Ce livre contient très peu de dialogues, ce qui m’ennuie totalement. J’aime quand ça « brasse » et que ça « jase ». À mon grand étonnement, cette histoire m’a captivée dès les premières pages et si j’avais quelques minutes libres, je me replongeais dans la vie de Maya ! À LIRE ! »

Louise

TITRES DE L’AUTEURE PRÉSENTÉS CHEZ PLANÈTE QUÉBEC :

Portrait Sépia
La Cité des dieux sauvages
Le Royaume du dragon d’or
La forêt des pygmées.
Zorro
L’Île sous la mer
Le cahier de Maya

L’AUTEUR :
ISABEL ALLENDE

Née en 1942, Isabel Allende fuit la dictature de Pinochet après le coup d’Etat de 1973 contre son oncle Salvador Allende. C’est en 1982 avec La maisons aux esprits (Fayard, 1994) qu’elle se lance dans l’écriture de romans. Ce succès immédiat fait d’elle l’un des plus grands auteurs latino-américains.

LE CAHIER DE MAYA
Isabel Allende
Traduction Alex et Nelly Lhermillier
LES ÉDITIONS GRASSET
Roman
2013 – 462 pages – 29.95 $ – 21,90£

Visitez leur site internet pour retrouver une foule d’autres livres passionnants :

LES ÉDITIONS GRASSET

Quelques titres chez cet éditeur présentés chez Planète

Une place à prendre
Les désorientés
Opération Arès
Joyeux Noël
Méduse bleue
L’espion
Ne réveillez pas le diable qui dort
Le monde soleil
Broken
À toi pour l’éternité
Le cahier de Maya