Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Incarcéré dans un établissement psychiatrique, David Hellman dispose comme seule arme d’un cahier dans lequel il dissimule ses mots sous des coupures de journaux, ou encore des parcelles de récits historiques ou métaphoriques.

Planète rebelle fait ainsi un clin d’oeil au genre romanesque avec cette toute nouvelle parution, Le cahier d’Hellman de l’auteur montréalais ROBERT MAJZELS, une traduction de Claire Dé du roman Hellman’s Scrapbook (Cormorant, 1992).

Cet ouvrage complexe et captivant, qui se déverse comme un long fleuve tumultueux, est une occasion singulière de vivre les étapes de déconstruction d’un être humain l’entraînant dans un espace d’enfermement en marge de la cité et de ses habitants.

Ces établissements psychiatriques, on en parle le moins possible, à peine ose-t-on vaguement se rappeler parfois qu’ils sont là.

On dira de ceux qu’on appelait les «fous», dans un passé encore trop proche, que leur vide est un plein, un plein ouvert sur une multitude de potentialités qui évoluent dans un lieu clos qu’ils emplissent de traces de leur propre vie et de fragments de mémoire.

Enfermé dans l’un de ces établissements auprès s’être automutilé, David Hellman s’engage dans une quête désespérée, s’efforçant de déjouer les tentatives visant à fixer son identité.

En fait, sa maladie est une omniscience lui donnant la capacité de percevoir le monde de plusieurs points de vue.

Ce livre est une exploration des relations de pouvoir qui ont si cruellement marqué l’expérience humaine, mais aussi un hymne à la lucidité et à la différence permettant de nouveaux espoirs et de nouveaux horizons.

L’AUTEUR :

ROBERT MAJZELS est à la fois dramaturge, écrivain, artiste du multimédia et traducteur. Il expérimente la fiction dans une forme narrative. Il est l’auteur de deux romans Hellman’s Scrapbook (1992) et City of Forgetting (1997), ainsi que de nombreuses nouvelles et d’une pièce de théâtre , This Night the Kapo, pour laquelle Majzels a remporté deux premiers prix : Le Dorothy Silver Award (1991) et le Canadian Jewish Playwrighting Competition (1994).

CLAIRE DÉ – traductrice
En 1989, elle a remporté le prix Stendhal pour Le désir comme catastrophe naturelle

LE CAHIER D’HELLMAN
(Hellman’s Scrapbook)
Robert Majzels
LES ÉDITIONS PLANÈTE REBELLE
520 pages – 25,95 $

LES ÉDITIONS PLANÈTE REBELLE