Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

L’action de ce très beau roman (le quatrième de Marie-Bernadette Dupuy aux Éditions JCL) se déroule entre 1926 et 1945, une période de l’histoire française où de nombreuses vies ont été bousculées à souhait.

Et le destin de la jeune Violaine est l’un de ceux qui émeuvent, car il est accompli par un cœur d’une bonté et d’une candeur attendrissantes.

Toute petite, la fillette perd son père, mort de la tuberculose, puis, moins d’un an plus tard, sa mère, qui succombe à la même maladie.

Dans ce village côtier où l’argent manque et où chaque bouche à nourrir représente un défi pratiquement insurmontable, personne ne peut recueillir l’enfant cruellement éprouvée.

À gauche et à droite, on cherche des solutions, une façon de lui venir en aide, mais le miracle attendu ne se produit pas.

C’est ainsi qu’elle est envoyée dans les Pyrénées chez sa tante Marcelline et son oncle Albert qui l’accueillent froidement et se mettent très vite à lui mener une existence insoutenable.

Heureusement, Sidonie Fernandez, une Espagnole aux dons fascinants et surnommée la brouche (sorcière), prend la jeune fille sous son aile et jure de ne jamais l’abandonner.

Déjà publiés : Les Enfants du Pas du Loup – L’Amour écorché – L’Orpheline du Bois des Loups.

LE CHANT DE L’OCÉAN
Marie-Bernadette Dupuy
LES ÉDITIONS JCL
2004 – 434 pages – 24,95$

LES ÉDITIONS JCL