Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Grisham revient avec un grand thriller d’espionnage, encore une fois no 1 sur la liste des best-sellers aux États-Unis

Lobbyiste sans foi ni loi, Joel Backman a été condamné à vingt ans de prison pour avoir vendu à une puissance étrangère un superlogiciel capable de contrôler un ensemble de satellites espions.

Sur le point de quitter la Maison Blanche, le président des États-Unis se laisse convaincre par la CIA de lui accorder sa grâce. Et de faire de lui un appât : les services secrets lésés par la transaction cherchent à avoir sa peau.

Exfiltré jusqu’en Italie, Joel Backman devient alors Marco Lezzari.

Marco déambule jour et nuit sous les arcades millénaires de Bologne, boit des espressos avec les ex-gauchistes de l’université, étudie la différence entre les tortellini et les tortelloni…

Sans jamais baisser la garde, car il sait les tueurs déjà sur place.

Il n’oublie pas qu’il a été Joël Backman, un requin aux décisions fulgurantes.

Ses réflexes vont lui servir à échapper à la fois au Mossad, aux services secrets chinois, aux Saoudiens, à la CIA… .

Finalement, après un retour éclair à Washington et une ultime négociation réussie, le Clandestin choisit, volontairement cette fois, de repartir à Bologne.

Le « vrai » Grisham est de retour. Celui de L’Idéaliste », de « L’engrenage » ou de « L’affaire Pelican », qui se moque du pouvoir comme personne, livrant des récits sardoniques qui écornent qu passage l’image de la démocratie américaine. (…)Le sel du livre, qui se dévore à belles dents, est l’apprentissage d’une vie neuve par ce héros de l’ombre en Italie. Grisham excelle à raconter le changement du personnage, entre Trévise et Bologne, sa découverte de la langue, de la culture, de la gourandise italiennes, qui, vues des Etats-Unis, sont d’un raffinement exotique. c’est réussi de bout en bout. Buonissimo!

– GILLES PUDLOWSKI

L’AUTEUR :

Né en 1955, JOHN GRISHAM a commencé sa carrière comme avocat. Passionné d’écriture, il écrivait à ses heures perdues. Avec La Firme, paru en 1991 et vendu à des millions d’exemplaires, il rencontra son premier grand succès.

Titres parus chez cet éditeur :

L’affaire Pélican – L’associé- L’engrenage- L’héritage – L’idéaliste – La dernière récolte – La firme – La loi du plus faible – La transaction – Le clandestin – Le client – Le couloir de la mort – Le dernier juré – Le dernier match – Le maître du jeu – Le testament – Non coupable

LE CLANDESTIN
(The Broker)
John Grisham
Traduction Patrick Berthon
LES ÉDITIONS POCKET no 13223
Texte intégral
2008 – 416 pages – 12,95$ – 7,10€

Découvrez tous les titres de cet auteur sur le site de l’éditeur :

LES ÉDITIONS POCKET