Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Suivi de
SOUVIENS-TOI –
Méditations sur 1837

On doit au chercheur et écrivain Georges Aubin la découverte du manuscrit inédit de Robert-Lionel Séguin qui est devenu le plus grand des ethnologues québécois grâce à la parution d’ouvrages considérables sur la vie libertine en Nouvelle-France, la civilisation traditionnelle de l’habitant au XIXe siècle et la Rébellion de 1837.

Robert-Lionel Séguin n’avait que dix-neuf ans quand il écrivit son roman sur ces patriotes qui voulurent, en 1837, faire un pays d’un Bas-Canada aliéné par l’occupation anglaise.

Ainsi que l’écrit Georges Aubin dans son introduction
, Le Dernier des Capots-Gris est un roman tout simple, voire naïf, mais bien de son temps, qui raconte les aventures d’un jeune Québécois qui, au début des Troubles de 1837, s’engage dans l’armée anglaise pour combattre la révolution avant de virer capot et de devenir patriote.

Comme l’écrit encore Georges Aubin, Le Dernier des Capots-Gris et Souviens-toi s’adressent aux Québécois dits bien ordinaires qui n’ont pas peur des mots : il parle à la race française d’Amérique et à toutes les autres races qui se sont jointes à elle, depuis le temps, dans son combat.

Un roman engagé, suivi d’un essai percutant.

LE DERNIER DES CAPOTS-GRIS
Robert-Lionel Séguin
Présenté et annoté par Georges Aubin
LES ÉDITIONS TROIS-PISTOLES
2006 – 216 pages – 24,95$