Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Psychologie et spiritualité ->

UN VOYAGE MAGIQUE SUR LES SENTIERS MENANT AU BONHEUR

Au cours d’un voyage de prospection à Santiago du Chili, le narrateur de ce roman fait la connaissance de Paola, une jeune femme à la beauté magnétique.

Le couple se met en quête d’une maison pour abriter son amour ; la route qu’empruntent les fiancés, entre vallons et falaises sur l’océan, les conduit à un phare abandonné.

Autrefois, leur indique un pêcheur, ce phare était le fief de «l’Amiral», un vieil homme aujourd’hui veuf, qui finit ses jours dans une maison de repos de Santiago.

Mu par un étrange pressentiment, le couple rend visite à l’Amiral, et prend l’initiative de l’emmener au phare…

Une résurrection.

Le vieil homme entreprend de faire revivre l’ancien phare, et d’initier ses nouveaux amis aux secrets de la mer, de la lumière et du vent.

Leur amour et leur être profond sortiront grandis de cette rencontre.

«Car cet homme n’était pas qu’un gardien de phare. Il était l’un des rares êtres humains que j’appelle les gardiens de la lumière et qu’il nous arrive, à tous, de rencontrer une fois ou deux dans notre vie.»

Un récit initiatique, sur le chemin plein d’embûches et de surprises qui mène au bonheur…

«Il nous invite une nouvelle fois à vivre un «parcours initiatique qui appelle à la tolérance et à la générosité»

– Le Nouvel Observateur

Critique d’Uparathi

L’AUTEUR :

Né à Lima (Pérou), ingénieur chimiste de profession SERGIO BAMBAREN, ayant accompli une brillante carrière internationale, décide de tout quitter a 35 ans pour faire le tour du monde à la recherche du lieu idéal pour pratiquer ses deux véritables passions : le surf et l’écriture.

Un lieu qu’il finit par découvrir au Portugal, sur la plage d’El Guicho, où il a imaginé le récit de La Plage des rêves (Presses du Châtelet, 2002), et où l’observation d’un dauphin solitaire lui a inspiré Le Dauphin qui rêvait (Presses du Châtelet, 2003).

Il milite au sein d’organismes de défense du milieu océanique tels Mundo Azul et Dolphin Aid.

Ses livres sont traduits dans le monde entier : 4 millions d’exemplaires vendus à ce jour.

LE GARDIEN DE PHARE
(The Guardian of the Light)
Sergio Bambaren
Traduction : Caroline Roptin
Illustrations : Heinke Both
LES ÉDITIONS PRESSES DU CHÂTELET
10 illustrations couleur
176 pages – 25,95$ – 14,95 euros