Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Trois époques.

Trois histoires reliées par une série d’indices.

Un monde hanté par l’ombre de Walt Whitman.

Un lieu : Manhattan.

« Le Livre des jours est une méditation sur la vie et la mort célébrant la connexion spirituelle qui, pour Whitman et Cunningham, nous relie, non seulement aux autres, mais aussi à ceux qui sont partis, comme à ceux qui sont à venir. La perte sous-tend chacune des trois histoires du roman. Dans chaque cas cependant, la perte est rachetée par la connaissance du Tout de la vie, le continuum humain qui transcende le temps et la mortalité elle-même. »

– San Francisco Chronicle

« Avec Walt Whitman comme muse, Michael Cunningham tisse un étrange roman, à la fois captivant et extravagant, sur le progrès humain et le déclin social. »

– Publishers Weekly

« Le Livre des jours offre à peu près tous les plaisirs littéraires possibles, et en abondance : du suspense, de l’humour, de l’innovation, du romantisme, et des lignes et des lignes d’une prose à couper le souffle. »

– The Washington Post

Du même auteur :

De chair et de sang
Les Heures
La maison du bout du monde
Le livre des jours

L’AUTEUR :

Né à Cincinnati (Ohio), MICHAEL CUNNINGHAM vit à New York. La Maison du bout du monde (Belfond, 1999 ; 10/18, 2003) lui apporte la consécration littéraire. Après De chair et de sang (Belfond, 2000), Les Heures (Belfond, 1999 ; 10/18, 2004), couronnées par le prix Pulitzer et le PEN/Faulkner Award, ont été saluées comme un chef-d’œuvre.

LE LIVRE DES JOURS
(Specimen Days)
Michael Cunningham
Traduction: Anne DAMOUR
LES ÉDITIONS BELFOND
Collection Littérature étrangère
2006 – 360 pages – 24,95$ – 21,00 euros

LES ÉDITIONS BELFOND