Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Albert Morris pourrait être un détective privé heureux, dans ce futur proche…

Il a une ravissante compagne, étudiante à vie et guerrière par procuration, il exerce une profession qui lui plaît, et, comme tout un chacun, il dispose de doubles d’argile, ses « dittos », chargés des sales boulots.

Mais quand Albert tombe sur un trafic de faux dittos, tout se complique.

D’autant que ces doubles d’argile ont des états d’âme, eux qui ne sont pas censés avoir d’âme.

Et lorsqu’il pousse l’enquête, c’est pour rencontrer un dangereux trafiquant, un savant fou, un multimilliardaire qui vit en reclus, un opposant aux doubles, un chercheur et la reine d’un étrange essaim de dittos rouges.

Albert Morris comprend alors qu’il y a sans doute beaucoup plus derrière ces petits trafics et toute cette agitation : des découvertes qui risquent de bouleverser la société, peut-être même de la détruire…

L’AUTEUR : DAVID BRIN

Né en 1950, à Glendale (Californie), astrophysicien (il a obtenu un doctorat ès sciences physiques à San Diego, en 1981), chercheur et enseignant jusqu’en 1985, il a à son actif de nombreuses publications spécialisées ainsi que des articles de vulgarisation scientifique.
Il publie en 1980 son premier roman, «Sundiver», qui est aussi le premier volume de la série « Uplift ». Le deuxième roman, «Marée stellaire» (1983), obtient trois prix importants : le Hugo, le Nebula et le Locus. La série se poursuit en 1987 avec «Elévation», qui décroche un Hugo.
L’année suivante, en 1984, il remporte le Hugo de la meilleure nouvelle avec » The Crystal Tears » (recueillie dans Les Rivières du temps).
Toujours en 1984, il écrit « The Practice Effect », une révision des thèmes lamarckiens dans un univers de fantasy.
«Le Facteur» (1985), qui décrit une Amérique pastorale post-atomique, lui permet de renouer avec le Locus en 1987 et sera porté à l’écran. Il écrit en 1986, avec Gregory Benford, «Au cœur de la comète», en 1988 « Dr Pak’s Preschool », et publie en 1990 une anthologie avec Arthur C. Clarke, « Project Solar Sail ».
1990 est aussi l’année de «Terre», un immense roman-fresque aux multiples personnages évoquant toute l’humanité telle qu’elle sera dans cinquante ans.
Il a, en outre, publié une série de livres pour la jeunesse.

David Brin est la grande révélation des années 80. Il cultive la » hard science » avec talent et générosité. Il a une manière bien à lui – à la fois humaine et spécialisée – de parler d’écologie ou de libération des femmes. Ses grands succès témoignent certes de sa compétence en astrophysique ou en astronautique, mais surtout de sa passion pour la xénologie, les espèces extraterrestres menacées, les équilibres écologiques fragiles, etc. Pour lui, le voyage dans les étoiles est un peu le plongeon du Grand Bleu.

Chez cet éditeur : «Le Triomphe de Fondation»

LE PEUPLE D’ARGILE
(Kiln People)
DAVID BRIN
Traduction : Thierry Arson
LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ
624 pages – 34,95$

LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ