Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Après avoir été successivement enseignant, chauffeur de taxi puis scénariste grassement rémunéré d’une série télévisée à succès,Ray Mitchel, quarante-trois ans, revient vivre à Dempsy, banlieue déshéritée de New York.

Il reprend l’enseignement – à titre bénévole cette fois -, se lance dans une liaison avec une femme mariée du quartier et devient le mentor d’un ancien élève depuis peu sorti de prison.

Un mois plus tard, Ray est sauvagement agressé dans son propre appartement.

Il connaît à l’évidence le coupable, mais refuse de le dénoncer ou même de porter plainte.

C’est alors que Nerese Ammons, amie d’enfance de Ray, inspectrice de police, noire, décide de prendre l’affaire en main.

Elle est bien décidée à aller au fond des choses. Et le fond est sombre, très sombre…

L’AUTEUR :

RICHARD PRICE – Dialoguiste étincelant – il a signé le scénario de La Couleur de l’argent, réalisé par Martin Scorsese, qui lui a valu une nomination aux Oscars -, il ose, à l’instar d’un Tom Wolfe, s’attaquer à des sujets de société brûlants.

En cela, il est bien plus que le grand romancier de l’Amérique urbaine salué par la presse d’outre-Atlantique : un grand écrivain universel.

Du même auteur : Clockers – Ville noire, ville blanche

LE SAMARITAIN
(Samaritan)
Richard Price
Traduction Jacques Martinache
LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ
468 pages – 34,95 $

LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ